artour

Dans le Centre, la biennale ARTour

La biennale ARTour - art contemporain et patrimoine - propose, tous les deux ans comme toute biennale, un ensemble d’expositions dans différents musées ou édifices remarquables, le long d'un parcours qui lie pl...
casque-de-jaffa-d-apophis

Mariemont à l’heure égyptienne

La belle saison approche et charrie avec elle son lot de transitions. Outre les transports publics et la construction, de nombreuses institutions entament un ronronnement estival qui devrait les mener sans enco...
recipient-a-fumigation-musee-royal-de-mariemont

Influences japonaises à Mariemont

En 2016, la Belgique et le Japon célébreront le 150e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques et d’amitié qui devaient permettre la création de relations commerciales durables et facilit...
levez-l-encre-3

Mariemont prend la mer

C'est en fouillant dans ses réserves que le Musée royal de Mariemont a mis en route l'exposition Levez l'encre – avec le "e" de l'encre qui sert à imprimer les livres... A partir de recueils, de cartes et d'atl...
the new slavery - isaac cordal

Artour 2015

Faut-il encore présenter ARTour? Lancée en 1997, la biennale a aujourd'hui atteint une confortable vitesse de croisière. Le thème de cette édition 2015, le travail, tombe de plus en parfaite adéquation avec la ...
Satan semant l'ivraie, sans date © Félicien Rops © Musée royal de Mariemont - M.L.

Sous leurs paupières

C’est une plongée aux limites de la conscience que propose le Musée royal de Mariemont avec une très belle exposition, L’ombilic du rêve. Cette expression provient d’une phrase écrire par Freud dans son Interpé...
Ensemble céramiques, château de Boussu, fin du XVIe siècle - début du XVIIe siècle/ Keramisch ensemble, kasteel van Boussu, eind XVIe eeuw – begin XVIIe eeuw © SPW...

Trésors? Trésors!

Le musée de Mariemont est sis au milieu d’un parc de 45 ha tout aussi somptueux que l’architecture du bâtiment. On se croirait plus au Japon ou aux Etats-Unis qu’en Belgique. Un musée à nos yeux encore trop méc...