Il ne faut pas manquer l’exposition Sun Women, commissionnée par Jérôme Neutres, à la Charles Riva Collection, à Bruxelles. On y voit sept grandes artistes et une dizaine de chefs-d’œuvre. 

Le titre de l’exposition s’inspire du nom de la série de peintures de Lee Krasner, The Sun Woman, datant de 1958. Sept artistes femmes rassemblées sur le thème de l’abstraction – « et non pas en raison de leur genre », insiste le commissaire dans le texte de présentation. Pourtant, on assiste aujourd’hui à un engouement tout à fait intéressant pour des artistes femmes, dont le travail, souvent exceptionnel, a été peu montré durant leur carrière, « en raison de leur genre ». Nous en parlions déjà lors de l’exposition Trois Américaines à New York, organisée par la Zürcher Gallery New York/Paris à la galerie de la Forest Divonne, en mars de cette année. Nous y notions que ces femmes, restées dans l’ombre une grande partie de leur carrière, avaient pu, étonnamment, cheminer et créer avec plus de liberté.

« Je suis une femme, je n’ai donc pas besoin d’être féministe, » disait Louise Bourgeois. « Les femmes de cette époque étaient supposées paraître jolies et séduisantes ; je ne pouvais me résigner à jouer ce rôle, » racontait Louise Nevelson. Ces deux artistes et cinq autres sont à voir ici. Ainsi, une sculpture en bronze de Louise Bourgeois, deux pastels vifs et énergiques de Joan Mitchell, une grande composition en bois noir, puissante et équilibrée, de Louise Nevelson, un grand format vibrant de Lee Krasner, mais aussi Eva Hesse, Jacqueline Humphries. Dans la dernière salle, un banc est placé devant le grand format d’Helen Frankenthaler, Caffein. Prenez le temps de vous laisser happer par la force de cette peinture. Une large zone couleur café descend du haut de la toile. Autour, un orange crémeux, brûlant. Toutes solaires, en effet, ces œuvres, rayonnantes de force et d’une joie intérieure qui nous nourrit. C’est bon !

Terminons avec une citation proposée dans la présentation de l’exposition. « L’intrusion sérieuse de la femme dans l’art serait un désastre sans remède. Que deviendra-t-on quand des êtres dont l’esprit si positif et terre-à-terre que l’esprit de la femme, quand des êtres aussi dépourvus du véritable don imaginatif, viendront apporter leur horrible jugeote artistique avec prétentions justifiées à l’appui ?« , écrivait Gustave Moreau (in L’Assembleur de rêves, écrits complets). Pauvre Gustave, il doit faire des pirouettes dans sa tombe ! Et nous en faisons devant ces œuvres majeures !

Sun Women
Charles Riva Collection
21 rue de la Concorde
1050 Bruxelles
Jusqu’au 29 juin
Du mercredi au vendredi de 11h à 18h, samedi de 14h à 18h
www.charlesrivacollection.com

Sun Women

Lee Krasner, Comet, 1970, Courtesy Kasmin Gallery, photo HV Photography

Sun Women

Louise Nevelson, Untitled, 1984, Courtsey Galerie Gmurzynska, photo HV Photograph

Sun Women

Helen Frankenthaler, Eight in a Square, 1961, Private Collection, photo HV Photography

Sun Women

Vue de l’exposition, Sun Women, Charles Riva collection, photo HV Photography

Sun Women

Helen Frankenthaler, Caffein, 1975, Private Collection, photo HV Photography

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.