Jusqu’au 17 mars, avec Land Scapes, chez Spazio Nobile, cinq artistes et designers débattent sur le thème du paysage, avec comme horizon de départ La Chute d’Icare (ca. 1560) de Pieter Brueghel l’Ancien, conservé aux Musées royaux des Beaux-Arts à Bruxelles.

Carine Boxy est une artiste textile et designer belge. Elle crée des patchworks composés de plusieurs peaux de moutons de couleurs et longueurs de poils différentes. Posés au sol, accrochés au mur ou en plaid sur le dossier d’un canapé, ils sont comme des champs sauvages, pâtures de montagne, ou comme des petites îles duveteuses qu’on peut installer au centre de son salon. Très poétique.

Bela Silva est une céramiste portugaise. Ses créations aux formes organiques et végétales : boule de feuilles de lierre, bouquet de longs pétales… vernissés sont à la fois proches d’une tradition classique de la céramique et contemporaines par leur aspect baroque et sauvage.

Revoici Kaspar Hamacher, un créateur belge que Spazio Nobile a déjà montré. Son matériau de prédilection c’est le bois, qu’il cisèle à la gouge et termine à la chaleur de la flamme. Ainsi, du tronc d’un chêne, il sort un somptueux banc qui forme comme une arche et dont l’arrière est passé à la flamme et arbore une belle couleur noire.

Piet Stockmans célèbre cette année les 30 ans de son studio. On connaît son travail, qui oscille entre beaux-arts (on pense entre autres à l’œuvre qui est présentée en ouverture de l’exposition Magma Clouds Ashes au dernier étage de la tour Belfius – jusqu’au 23 mars), design et arts appliqués. Au mur, Wilde Strippen Anthracite, une installation faite de filaments de porcelaine. On peut se procurer le catalogue de ses 30 années de travail, No China, qui se niche dans un coffret en… porcelaine blanche, numérotée. Installée à l’horizontale, ce coffret devient un vase.

Au fond de la galerie, un ensemble de 24 photographies carrées de François Moret, photographe autodidacte né en France en 1967. Havenhurst Drive montre son regard sur les rues de Los Angeles, où il s’installa en 2009. Il capte et montre la lumière si particulière enveloppant la ville, les voitures, les palmiers d’une sorte de fog mystérieux et poétique.

Land/Scapes
Spazio Nobile
142 rue Franz Merjay
1050 Bruxelles
Jusqu’au 17 mars
Du mercredi au samedi de 11h à 18h
www.spazionobile.com

Land/Scapes

Vue de l’exposition Land/Scapes, Spazio Nobile

Land/Scapes

Bela Silva, Nilo, 2018, courtesy l’artiste et Spazio Nobile, photo Margaux Nieto

Land/Scapes

Piet Stockmans, No China, Ed. Borgerhoff & Lamberigts, courtesy l’artiste

Land/Scapes

Kaspar Hamacher, Max 01 et Max 02, courtesy l’artiste et Spazio Nobile

Land/Scapes

Carine Boxy, Blue Glammer, 2018, courtesy l’artiste et Spazio Nobile

land/scapes

François Moret, Between Deauville et La Rochelle, courtesy l’artiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.