La galerie Nathalie Obadia expose la nouvelle série photographique de Valérie Belin. L’artiste française y dévoile ses China Girls. Des créatures de rêve, si élégantes, si lointaines, dont le charme vous envoûtera.

N’espérez pas croiser leur regard, elles ne vous voient pas, vous ignorent même, elles se perdent dans leurs rêves lointains. Elles ne viennent ni de Shanghaï, ni de Nankin, mais qui sont alors ces China Girls ? Ces jeunes femmes délicates ont été baptisées de la sorte par l’artiste en référence au vocabulaire du cinéma des années 1950. En effet, pour étalonner la pellicule et respecter la colorimétrie d’une copie à l’autre, de jeunes actrices anonymes étaient filmées tenant une charte de gris en mains. Plutôt mignonnes, elles avaient, dit-on, un teint de porcelaine (china en anglais), d’où le surnom que leur donnaient les cameramen. Sur les grands tirages pigmentaires en noir et blanc de Valérie Belin, les modèles, d’une élégance éthérée, posent agenouillées telles des geishas contemporaines, au centre d’un foisonnement visuel, fruit d’un subtil travail de surimpressions : antiquités, comics américains, fleurs et fruits, vases… Les titres des œuvres, eux aussi, invitent à la rêverie et font référence à la porcelaine : Opaline Crystal Flask, Porcelain Parrot Bird, Bohemian Glass Cup. Le regard vagabonde dans cette profusion de détails baroques et luxuriants que nous offre l’artiste. Le traitement solarisé des images à la manière de Man Ray ajoute par ailleurs une distance envoûtante entre les belles captives et le spectateur.

Immanquablement, on pense aussi au magnifique et lancinant film de Wong Kar-wai,  In the Mood for Love. En complément de cette nouvelle série, la galerie a eu la bonne idée d’exposer des œuvres plus anciennes de Valérie Belin, qui jalonnent le parcours créatif de cette grande artiste. Laissez-vous envoûter.

Valérie Belin
China Girls
Galerie Nathalie Obadia
8 rue Charles Decoster
1050 Bruxelles
Jusqu’au 22 décembre 
Du mardi au samedi de 10h à 18h
www.nathalieobadia.com

 

valérie belin

Valérie Belin, Bohemian Glass Cup (China Girls), 2018, courtesy l’artiste et Galerie Nathalie Obadia

valérie Belin

Valérie Belin, Porcelain Parrot Bird (China Girls), 2018, courtesy l’artiste et Galerie Nathalie Obadia

valérie belin

Valérie Belin, Opaline Crystal Flask (China Girls), 2018, courtesy l’artiste et Galerie Nathalie Obadia

valérie Belin

Vue de l’exposition China Girls, Valérie Belin, 2018, Galerie Nathalie Obadia

valérie Belin

Vue de l’exposition China Girls, Valérie Belin, 2018, Galerie Nathalie Obadia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.