Michel Couturier (1957) expose une nouvelle fois, chez Jacques Cérami, ses photographies, dessins grands formats et affiches. Si la photographie est importante chez Michel Couturier, c’est parce qu’elle permet de fixer une image-situation. Elle sert de départ pour des déclinaisons en dessins d’une belle poésie.

Couturier photographe, capteur d’images, arrête son regard là où, dit-il, « par la force des choses, se présente pour lui un rapport de situation, contraignant sous certains aspects mais également iconique, une fois que ce rapport apparaît à l’image ». Ainsi pour son livre Through de Looking Glass, paru chez Arp2, ce sont des lieux de passage, frontières, douane, qu’il photographie. Ici, pour Un Royaume sans Frontière, une grande photographie d’une grue qui sert à déplacer des conteneurs de la terre ferme au bateau. Image figée et pourtant forte de multiples messages : le commerce international, la consommation, mais aussi la terre, le ciel, la mer. Un monde sans frontière : en tous cas pour les marchandises. Est-ce bien un royaume ? Rien n’est moins sûr. Cette photo fait partie d’une série de travaux qu’il a réalisés à partir de plusieurs voyages en Sicile, principalement dans les ports, et aussi au lac de Pergusa – là où, selon Ovide, Pluton à enlevé Perséphone.

Nous retrouvons avec un infini plaisir ses grands dessins présentant des formes issues des photographies, agrandies et reproduites à la feuille d’or ou au pastel sec : scintillement de l’eau, ondes, vibrations, traces d’un monde sous-jacent peut-être plus poétique et doux, ainsi le voudrait sans doute l’artiste. Michel Couturier aime traiter le sujet de la disparition ou de l’apparition. En partant de cette photographie si concrète, presque brutale, il tente de nous montrer avec ses dessins les à-peu-près, les interstices, les entre-deux, les non-dits, la frange du réel et toutes les urgences poétiques si difficiles à décrire avec des mots. C’est beau. Rapporter un dessin chez soi !

Michel Couturier
Un Royaume sans Frontière
Galerie Jacques Cérami
346 route de Philippeville
6010 Charleroi – Couillet
Jusqu’au 27 janvier 2019
Du mercredi au vendredi de 14h30 à 19h, samedi de 11h à 18h
Fermé du 29 décembre au 5 janvier
www.jacquescerami.be

Michel Couturier

Michel Couturier, 2018, courtesy l’artiste et la galerie Cerami

Michel couturier

Michel Couturier, 2018, courtesy l’artiste et la galerie Cerami

Michel Couturier

Michel Couturier, 2018, courtesy l’artiste et la galerie Cerami

Michel Couturier

Michel Couturier, 2018, courtesy l’artiste et la galerie Cerami

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.