Pascal Courcelles danse une fois de plus avec la lumière, dans ses œuvres récentes à découvrir à la Galerie Fred Lanzenberg, jusque fin décembre.

Fidèle au poste, chaque jour à l’atelier, habité par une joie profonde, Pascal Courcelles peint. Il peint depuis longtemps, depuis bien avant que l’on parle du revival de la peinture. Ardente est sa palette, puissantes ses envolées chromatiques. Il n’y a pas de concept, juste la peinture, la couleur et la lumière.

Travaillant toujours par addition de matière, installant les couleurs comme autant de volumes, transformant la surface de la toile en un champ épais, protubérant, concréfié. Y conversent du rouge, du rose, du blanc, du bleu, un peu de vert. Encore du rose. On y voit mille fleurs ou mille quadrillages, l’orange surplombant le vert ou le blanc rassemblé au couteau, comme un éclat sur du rouge.

A partir de quand un rassemblement de couleurs devient-il un tableau ? « Je travaille longtemps sur chaque tableau, je les reprends parfois des semaines plus tard. C’est long, ça prend du temps, comme la constitution d’une âme. Il faut qu’il soit habité« , nous explique l’artiste.

Courcelles lit de la poésie, dans des recueils que souvent il recouvre ensuite de peinture. Pour cette exposition, il s’est nourri de Héros-Limite de Ghérasim Luca (Bucarest, 1913), qui manie la langue comme Courcelles la couleur. Les mots sont les pièces d’un puzzle fou, que l’on peut construire comme on veut : « Soudés comme des chiens. Sous des vagues. Ou bien ? ou bien ? comme. A quoi ? à quoi? à sa bague. L’eau et l’océan. l’anneau en os de néant. » Courcelles choisit comme titre de ses peintures des titres de poèmes de Ghérasim : Le poème continu. Il pleut des étoiles. Entrevoir. L’Heure présente. Le Mariage du Ciel. Y voir une résonance, la pierre dense et inusable d’une jubilation secrète. L’œuvre de Pascal Courcelles s’abstient de tout message autre que celui qui dit : créer me met en joie.

Pascal Courcelles
Galerie Fred Lanzenberg
9 avenue des Klauwaerts
1050 Bruxelles
Jusqu’au 22 décembre
Du mardi au vendredi de 14h à 19h, samedi de 10h à 19h
http://galeriefredlanzenberg.be/

courcelles

Pascal Courcelles, courtesy l’artiste

courcelles

Pascal Courcelles, courtesy l’artiste

courcelles

Pascal Courcelles, courtesy l’artiste

courcelles

Pascal Courcelles, courtesy l’artiste

courcelles

Pascal Courcelles, courtesy l’artiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.