Luis Salazar présente sa dernière exposition en galerie, chez MM Gallery, jusqu’au 30 septembre, avant la rétrospective, 40 ans de peinture, que lui consacrera La Boverie en septembre 2019.

Né au pays Basque en 1956, Salazar est arrivé à Liège à l’âge de 10 ans. Il reçoit le premier prix de l’Académie royale des Beaux-Arts de Liège en 1983. Depuis, c’est-à-dire depuis ses débuts, cet hyperactif – il peint une toile par semaine – n’a pas quitté l’abstraction. Et sa palette explosive, brûlante, avec laquelle il laisse exploser une joie sans frein.

On pourra lui reprocher cette discipline d’être tous les jours dans son atelier et de se coltiner encore et encore avec la couleur. On pourra dire la même chose de Pascal Courcelles, qui expose une nouvelle fois chez Fred Lanzenberg. Et pourtant, cette régularité, ce besoin de créer qui est devenu rythme de vie exige une grande force intérieure. Il est sûrement plus simple de filer à l’anglaise dès qu’un tube de jaune soleil vous fout le bourdon ! Respect total, donc.

Jaune soleil donc, bleu intense, noir en cernes, rouge sans, vert feuille… ainsi qu’un ensemble de formes qui reviennent régulièrement, comme un vocabulaire récurrent. Ces formes s’emboîtant les unes dans les autres, créant un des ensembles organiques, avoisinant de grands aplats qui font comme des aires de repos. Un rythme musical, rock. Mais encore les différences de textures : mates pour le noir, satinées pour les couleurs vives. Les peintures du Liégeois de cœur sont des déclarations d’amour à la couleur et à la joie de créer.

Luis Salazar
MM Gallery
68 place du Jeu de Balle
1000 Bruxelles
Jusqu’au 30 septembre
Du vendredi au dimanche de 11h à 17h
http://www.mmgallery.be/

Salazar

Luis Salazar, 2017, courtesy l’artiste et MM Gallery

salazar

Luis Salazar, Cube, 2017, courtesy l’artiste et MM Gallery

Salazar

Luis Salazar, 2018, courtesy l’artiste et MM Gallery

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.