Revoilà Marc Renard à la MM Gallery à la place du Jeu de Balle. Marc Renard enquête depuis plus de 3 décennies sur l’abstraction. Prix Evenepoel en 1984, montré par Triangle Bleu, Fred Lanzenberg, Veranneman… il a, au fil des années, creusé sans cesse la forme et la couleur.

Aujourd’hui, il nous revient avec une série de toiles inspirée par les illustrations du fameux Dit du Genji, un recueil du XIe siècle publié au Japon, illustré d’estampes érotiques qui ont affolé et affolent encore le public et de très nombreux artistes. Marc Renard se penche ici principalement sur les compositions de ces estampes. Il sélectionne celles qui représentent des scènes dans des chambres closes. Sur les estampes, le spectateur peut entrer dans ces chambres, puisque l’artiste a supprimé le toit de ces pièces et l’œil plonge donc dans l’intimité des intérieurs et des scènes qui s’y déroulent. Les pans de murs qui restent structurent l’image et créent un jeu de lignes qui joue tant avec la composition qu’avec la notion de dedans et dehors.

Ce sont ces lignes, et les formes qui les environnent, qui intéressent Marc Renard. Elles sont la base de ses nouvelles peintures. L’artiste utilise une toile très fine, dont la transparence rappelle les panneaux coulissants des chambres nippones, la notion d’intimité et lui permet d’ajouter de la couleur à l’arrière.  On retrouve aussi son goût pour les pochoirs faits avec de fines grilles trouées, comme un écran au travers duquel on peut apercevoir des choses secrètes. Ainsi que sa palette de couleurs vives voire fluo qu’il place soit via ces pochoirs soit en aplats intenses, masses vibrantes à la belle présence. Il faut regarder longuement et avec attention chaque proposition, elles sont toutes riches de plusieurs
surprises : des sous-couches, des transparences, des halos ou soudain un rose absolument exquis.

Marc Renard raconte :  » Un jour, un grand galeriste m’a dit que l’abstraction devait aujourd’hui forcément être soutenue par un discours conceptuel.  » Pour un artiste, c’est une fameuse mission que de digérer une telle sentence. Et d’ailleurs, est-elle juste ? Rien ne nous le prouve. Par contre, les œuvres de Marc Renard sont très réussies. Allez-donc les voir !

Marc Renard
Néo-japonisme
MM Gallery

68 place du Jeu de Balle
1000 Bruxelles
Jusqu’au 17 juin
Du jeudi au dimanche de 11h à 17h30
www.mmgallery.be

marc renard

Marc Renard, 2018.04.21, courtesy l’artiste et MM Gallery

marc renard

Marc Renard, 2018.03.21, courtesy l’artiste et MM Gallery

marc renard

Marc Renard, 2018.04.13, courtesy l’artiste et MM Gallery

marc renard

Marc Renard, 2017.14.12, courtesy l’artiste et MM Gallery

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.