Le Parcours d’Artistes de Saint-Gilles fête ses 30 ans ! Trente années de visite dans les ateliers des artistes saint-gillois. Il démarre ce vendredi pour seulement deux week-ends. Il sera directement suivi du Parcours de Forest, avec lequel il est associé depuis l’édition de 2016.

Saint-Gilles a été la première commune belge à proposer un parcours dans les ateliers d’artistes. C’était en 1988. Depuis, le concept a essaimé, en Belgique mais aussi à Paris, à Compostelle, à Rabat ! Devenu un rendez-vous incontournable, le Parcours offre aux visiteurs d’entrer dans l’intimité de plus de 160 ateliers mais aussi un flot d’autres activités. Ce soir, 25 mai, soirée d’ouverture à la Maison du Peuple, à partir de 18h. Ensuite, à partir de 20h30, la Nocturne des ateliers vous permet d’entrer en primeur dans les lieux ouverts durant ces deux week-ends.

Ajoutez-y la Nuit des Galeries, le mercredi 30 mai à partir de 18h30, deuxième édition avec plus de 20 galeries saint-gilloises dont Le Salon d’Art, La Forest Divonne, Templon, Odradek, Faider. Cette soirée permet un contact entre le Parcours, initiative de la Commune – à laquelle les lieux d’art sont restés très longtemps imperméables – et le monde de l’art plus professionnel. Le reproche de ce dernier étant sans doute qu’il n’y a aucune sélection et que tous les artistes de Saint-Gilles (commune à forte concentration d’artistes) ou leurs invités peuvent exposer dans leurs espaces privés. C’est justement cette offre large qui fait le charme de l’événement. Rien de plus amusant que de se balader en ayant pointé sur la carte – parfois un peu au vogelpik, parfois avec des noms qu’on connaît – les lieux qu’on désire découvrir. Derrière une porte, au fond d’un bâtiment ou à front de rue, un artiste a accroché ses créations. Local, national ou international, son rayonnement varie. Mais pas son grand désir de montrer son travail et l’envie d’échanger à ce sujet. L’occasion souvent aussi de partager un verre ou d’acquérir une œuvre pour laquelle on a un coup de cœur.

Ne manquez pas, à la Maison du Peuple, l’exposition des œuvres issues de l’atelier de Michel François avec les enfants de la Commune – invités à peindre sur les grandes images données qu’il collecte depuis 1994 et qu’il offre, comme en 2011 dans son expo Images au Mac’s. Ainsi que le parcours Art en Espace Public avec des œuvres dans les rues. On ira voir les Mécaniques Discursives de Frédéric Penelle et Yannick Jacquet, qu’on avait beaucoup aimées à la MAAC, dans les vitrines des commerces vides de la rue du Fort. A quelques coins de rue, ne manquez pas les moss-paints, graffitis réalisés en mousse végétale par l’asbl Le Bazar en collaboration avec Luis Pôlet. Les quatre masques géants et lumineux installés devant la Maison du peuple, la Porte de Hal, l’Hôtel de ville et la Maison des Tilleuls par le duo Benoit + Bo – immenses lanternes qui évoquent les fêtes populaires en Chine. Le film qui évoque les ateliers de peinture à la bombe proposés par Pascal Bernier et Sandrine Duprez aux résidents du home des Tilleuls. Les mamys et papys qui bombent ! Ainsi que les 160 ateliers ou habitations ouverts pour l’occasion. Vous disposez pour faire votre programme d’une carte papier, mais surtout du site internet, revu et plus efficace.

A Forest, le Parcours se déploie du 15 au 24 juin, on y découvre une centaine de lieux. Pointons l’expo participative mise en place par Stephan Goldrajch, qui propose au public une immense broderie à réaliser en commun. Il vient d’ouvrir Chantiers Poétiques au Musée Juif. Nous en reparlerons. Les fêtes organisées par le BRASS sont courues par les Forestois. Ne manquez pas la fête de clôture et les feux de la Saint-Jean, le samedi 23 de 19h à 01h, avec musique, spectacles, acrobatie et de quoi se restaurer.

Saint-Gilles, du 25 mai au 3 juin
Forest, du 15 au 23 juin
www.parcoursd’artistes.be

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.