Cette année, Art Brussels 2018 célèbre son 50e anniversaire. Née en 1968, la foire bruxelloise est devenue un rendez-vous incontournable des collectionneurs internationaux qui affectionnent sa capacité à présenter un grand nombre d’artistes émergents et des découvertes. Dès jeudi pour la preview presse et le vernissage, puis du vendredi 10 au dimanche 22 avril, nous irons y découvrir 147 galeries issues de 32 pays, réparties en trois sections : Discovery, Prime et Rediscovery.

Dès avant l’entrée de la foire, sur l’esplanade de Tour & Taxis, huit sculptures monumentales accueilleront les visiteurs. Un accueil spectaculaire qu’il fera bon de découvrir sous le soleil printanier qui nous attend !

Parmi les galeries belges de retour cette année en prime : Albert Baronian, Meessen De Clercq, dépendance, Xavier Hufkens, rodolphe janssen, Harlan Levey Projects, Greta Meert, Maruani Mercier, Almine Rech, Michel Rein, Sorry We’re Closed, Sofie Van de Velde, Axel Vervoordt et Nadja Vilenne. Parmi les nouvelles venues et celles faisant leur retour, nommons Patrick De Brock, OV Project, Zeno X ou Felix Frachon, jeune galerie de moins de 30 ans pour qui ce sera le baptême du feu.

On se réjouit de découvrir dans cette section les stands des galeries internationales telles qu’Avlskarl (Copenhague), Baton (Séoul), Galleria Continua, dont la première adresse à San Gimignano est un incontournable si vous filez en Toscane, Lelong & Co (Paris, New York), Tucci Russo (Turin), Krinzinger (Vienne), Proyectos Monclova (Mexico), Filomena Soares (Lisbonne), Daniel Templon (Paris, Bruxelles)…

Discovery rassemble 33 galeries exposant des œuvres récentes (2015-2018) d’artistes encore peu connus en Europe. Cette section toujours passionnante est prisée par les collectionneurs internationaux. C’est l’occasion de découvrir des artistes émergents. Dans la partie Rediscovery, la foire fait de la place à l’art de 1917 à 1987, 70 années qui ont ouvert la voie aux artistes actuels. Notons encore que 21 galeries présentent 21 solos.

Des expositions dans la foire

Dans l’Hotel de la Poste, l’exposition Mystic Properties est montée en collaboration avec l’école gantoise HISK (Higher Institute for Fine Arts) et commissionnée par Elena Sorokina. On y découvrira tant des artistes confirmés que des étudiants, tous passés par cette école réputée. On pourra y voir une installation artistique d’Otobong Nkanga, la lauréate du BelgianArtPrize 2017. Les quatre finalistes de l’édition 2019 seront annoncés à Tour & Taxis le 19 avril.

Belfius, sponsor principal de la foire, propose l’exposition Inspiring / inspired: women in the Belfius Art Collection avec des œuvres de femmes artistes ainsi que des portraits et représentations de muses des artistes de l’autre sexe.

Autour d’Art Brussels

Le paysage autour d’Art Brussels 2018 a bien changé cette année. Exit la YIA Art Fair venue de Paris quelques années et dont l’édition 2017 au Square au Mont des Arts nous avait peu convaincus. Independent, après avoir soufflé un vent de fraîcheur en 2016 et 2017 dans les magasins Vanderborght, a changé ses dates et propose un nouveau rendez-vous début novembre. »Bruxelles s’est imposée comme une destination culturelle de premier plan au cours des deux dernières années avec un rythme croissant, ce qui a catalysé notre désir d’élargir les possibilités d’Independent ici, explique la fondatrice Elizabeth Dee. Nous voulons encourager de nouvelles interactions, de nouveaux partenariats et de nouvelles façons de penser, et cela inclut les dates. » Nous vous en reparlerons, bien sûr.

Reste la courageuse petite Poppositions, dont l’offre est toujours pleine d’audace. Poppositions ouvre ses portes jeudi 19 avril à 13h, après une preview et un vernissage ce mercredi. Cette année le jury a sélectionné 29 galeries, initiatives d’artistes et project spaces issus de 15 pays différents. Les 29 présentations individuelles seront rassemblées en une exposition unique.

Les OFF et OFF-OFF

Art Brussels 2018 propose aussi un parcours d’OFF accrédités – dirons-nous. Pointons l’expo The Brutal Play au CAB, qui vient de s’ouvrir la semaine passée. Adventures in the Lea Valley des photographes Polly Braden et David Campany à la Fondation A Stichting, une autre au IMAL (Center for Digital Cultures and Technologies). Le qui des choses chez Thalie Art Foundation, le nouvel incubateur pour les artistes performeurs dont nous vous reparlerons. Au Wiels s’ouvre aujourd’hui Unexchangeable, avec des œuvres de 75 artistes issus de 35 collections privées. Face au projet Kanal, cette exposition est avec Private Choices à la Centrale, une réponse et un besoin de présenter les trésors cachés dans le paysage belge de l’art contemporain.

Mais encore, on fonce chez les collectionneurs privés qui exposent chez eux. Chez Eté 78, par exemple, ou au Garage Cosmos dont nous avions beaucoup aimé l’exposition sur la calligraphie en février.

En OFF OFF, on note, entre autres, Alberto SCODRO, Just For A Drop chez L’Escaut Architectures & Bn PROJECTS. Ainsi que la vente aux enchères Peace of Art organisée en soutien à la Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés, qui a lieu dimanche 22 avril à la Maison du Peuple de Saint-Gilles. On y retrouve quelques artistes tels que Dominique Van den Bergh, Luis Pôlet, Karine Marenne & Messieurs Delmotte, Natalia de Mello, Anne-Marie Finné, Benoît Félix, Stéphanie Jacques, Kikie Crêvecœur, Bernard Villers…

Le BelgianArtPrize

Les quatre lauréats du BelgianArtPrize 2019 seront annoncés le 19 avril dans la foire Art Brussels. Suivez les nouvelles sur belgianartprize.be. La lauréate 2017, Otobong Nkanga, présente un projet artistique à l’Hotel de la Poste.

Une soirée d’avance

La Gallery Night c’est ce soir. Les galeries participant à Art Brussels – et bien sûr aussi de nombreuses autres – ouvrent leur nouvelle exposition. Pointons Aeroplastics qui n’a plus rien montré depuis septembre et rouvre ses portes pour trois jours avec une exposition de Florentine & Alexandre Lamarche-Ovize. Un parcours à faire en baskets !

http://www.artbrussels.com/
https://www.poppositions.com/

art brussels 2018

Tracey Emin, I Wish For You, 2017, courtesy l’artiste et Xavier Hufkens, Brussels, photo George Darrell

art brussels 2018

Beat Zoderer, Polygon n°1, 2018, courtesy Semiose galerie, Paris

art brussels 2018

Prune Nourry, Imbalanced Head #8, Jianwei (Needles), 2014, courtesy Galerie Templon, Paris-Brussels, photo Laurent Edeline

art brussels 2018

Barthélémy Toguo, The Tempest, 2016, (c) Barthélémy Toguo, courtesy Galerie Lelong & Co.

art brussels 2018

Mehdi-Georges Lahlou, Bananier, 2017, Transit, photo Hugard & Vanoverschelde

art brussels 2018

Carsten Höller, Punktebild n°6, 2018, (c) Carsten Höller, courtesy Galleria Continua

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.