Les photographes aiment New York. Cette ville verticale est connue même de ceux qui n’y sont jamais allés grâce au cinéma, à la littérature, à la chanson – Frank Sinatra, Liza Minnelli et d’autres – et à la photographie. La Box Galerie invite neuf photographes des XXe et XXIe siècles qui ont fait le portrait de la Grosse Pomme.

Commençons par Alfred Stieglitz (1864-1946), avec des clichés pictorialistes de New York, imprimés sur papier Japon, à la texture poudreuse. La mégapole devient cité des rêves sous son œil. Stieglitz est un acteur majeur de l’art du XXe siècle. Il tenait la Galerie 291 à New York et c’est lui qui photographia Foutain de Marcel Duchamp, en 1917, transformant par ce geste d’archivage ce premier ready-made en icône de l’art contemporain. Il fit aussi des nus de Georgia O’Keeffe, sa future femme.

Seymour Jacobs (1931-1999) a principalement photographié la plage de Brighton sur Coney Island, l’une des plus populaires de New York. Ses portraits sur le vif des personnes qu’il y rencontre ne sont pas sans rappeler le travail de Diane Arbus. Visages grimaçants, traits marqués, il n’hésite pas à accentuer les ombres pour donner plus de force à ses photos.

Michael Kenna (1953) est fasciné par l’architecture des villes, qu’il traite de manière presque abstraite, chaque building étant capté comme une forme géométrique qu’il installe dans sa composition en fonction des lignes qu’ils tracent dans l’espace. Comme avec cette photographie du Guggenheim, par exemple. Marilyn Bridges (1948) réalise ses prises de vue à partir de petits avions monomoteurs ou plus rarement d’hélicoptères. Depuis 1970, elle survole villes, sites préhistoriques ou archéologiques, aux heures où le soleil est bas et où les ombres s’allongent. Voici l’Empire State Building, le Chrysler…

De 1974 à 1976, Langdon Clay (1949) a fait le portrait de nuit des voitures essaimées dans la ville, le long des trottoirs déserts. Les longues américaines déploient leur carrosserie vintage comme des lignes d’horizon dans un paysage. Mais encore, Larry Fink, Michel Vanden Eeckhoudt, Edward SteichenClemens Kalischer… une ode amoureuse à la plus trépidante des villes américaines.

New York, New York
Box Galerie
102 chaussée de Vleurgat
1050 Bruxelles
Jusqu’au 10 mars
Du mercredi au samedi de 12h à 18h
www.boxgalerie.be 

new york new york

Alfred Stieglitz, The Steerage, 1907, courtesy Box Galerie

new york new york

Marilyn Bridges, Chrysler Building, New York City, 1988, courtesy Box Galerie

new york new york

Larry Fink, Studio 54, New York, 1977, courtesy Box Galerie

new york new york

Michael Kenna, Guggenheim Museum, Study 1, New York, 2010, courtesy Box Galerie

new york new york

Seymour Jacobs, Coney Islands, Brooklyn, New York, années 1970, courtesy Box Galerie

new york new york

Clemens Kalischer, The El, New York, 1948, courtesy Box Galerie

new york new york

Michel Vanden Eeckhoudt, New York, 1982, courtesy Box Galerie

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.