Chez Fred Lanzenberg, revoici le travail de l’artiste français Lionel Guibout, avec des toiles, des sculptures, des céramiques, des dessins et des encres de différentes périodes. Et toujours une quête du paysage.

Lionel Guibout est un maître du paysage. Il fut en Islande pour y peindre et dessiner les paysages faits de roches volcaniques. Aujourd’hui encore, c’est le paysage qui l’intéresse. Alors qu’il a beaucoup travaillé en noir sur blanc, ici on découvre son goût pour la couleur et la matière même de la peinture. Pour commencer, une intéressante série de petits formats, que l’artiste appelle Trente ans de réflexion 1983-2016. Il a repris d’anciennes peintures et les utilise comme support pour de nouvelles œuvres. Sa réflexion porte sur… la représentation du paysage. Ligne d’horizon, végétation, roches, ciel sont autant de motifs pour tenter la couleur, la matière qui vient en relief. Mais aussi l’horizontalité et ce qui la perturbe, les accidents de paysage. Et les verticales pour de grands pins. La peinture est posée au couteau, puis parfois raclée pour faire apparaître une teinte plus claire posée précédemment. Palettes sombres de verts, bruns, et bleus presque noirs, réveillés de blanc, de jaune, et parfois de notes fluo. Tant de matière que le geste de la main peut s’y inscrire : plus ou moins de pression, plus ou moins rapide.

Quelques grands formats font danser eux aussi la couleur. En couches multiples, la matière de la peinture va offrir le ressenti de la lumière, du relief, des diverses textures qui prennent leurs aises sur les collines. Guibout propose aussi une belle série de sculptures. Des écorces patinées comme du bronze, présentées sur de petites stèles, prenant des airs de totems. Chacune comme une silhouette ancienne, gardienne de la forêt. A l’étage, toujours cette expérimentation de la matière avec des petits fragments d’écorce, réalisés en céramique, comme des flocons fragiles, dont l’arrière est coloré d’un orange fluo qui pose une ombre orangée sur l’arrière-fond. On aime beaucoup cette encre noire sur toile, avec son aspect oriental, paysage de nuages, tranquille.

Lionel Guibout
Galerie Fred Lanzenberg
9 avenue des Klauwaerts
1050 Bruxelles
Jusqu’au 28 février

Du mardi au vendredi de 14h à 19h, samedi de 12h à 19h
www.galeriefredlanzenberg.com

Lionel Guibout, Trente ans de réflexion 1, 1983-2016, courtesy l'artiste et Galerie Fred Lanzenberg

Lionel Guibout, Trente ans de réflexion 1, 1983-2016, courtesy l’artiste et Galerie Fred Lanzenberg

Lionel Guibout

Lionel Guibout, Trente ans de réflexion 12, 1983-2016, courtesy l’artiste et Galerie Fred Lanzenberg

Lionel Guibout

Lionel Guibout, Trente ans de réflexion, 1983-2016, courtesy l’artiste et Galerie Fred Lanzenberg

lionel guibout

Lionel Guibout, courtesy l’artiste et Galerie Fred Lanzenberg

Lionel Guibout

Lionel Guibout, vue de l’exposition, courtesy l’artiste et Galerie Fred Lanzenberg

Lionel Guibout

Lionel Guibout, Endless Landscape 5, 2014, courtesy l’artiste et Galerie Fred Lanzenberg

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.