Le regard malicieux et bienveillant de Paul Klee accueille le visiteur à l’entrée de la rétrospective organisée jusqu’à la fin du mois de janvier 2018 par la Fondation Beyeler à Bâle. Peintre prolifique avec 9.800 peintures et près de 5.000 dessins, Klee est l’un des grands représentants de l’abstraction, mais il reste peu connu du public. L’exposition rassemble une centaine de ses travaux et se veut représentative de toutes les phases créatives de l’artiste allemand né en 1879 à Munchenbusee, près de Bâle, et mort en 1940 dans un hôpital de Locarno, dans le canton du Tessin en Suisse.

Les curateurs ont apporté le plus grand soin à la mise en scène, avec le choix de deux teintes, gris-bleu et roux, pour les cimaises. Les couleurs des aquarelles sont magnifiées, comme les verts du Parc sous la pluie, les carreaux de couleur de En Fleurs ou les nuances de Signes en jaune.

Nature, Architecture, Musique, Signes. L’exposition est organisée par thèmes et en fonction de motifs communs sur sept salles. L’oeuvre de Klee est parfois énigmatique, mais elle interpelle et laisse voyager l’imagination du visiteur. Avec le triangle brun est un titre abscons, mais le triangle laisse imaginer un chameau. Klee a voyagé en Tunisie en 1914, en Italie et en Egypte à la fin des années 1920. Il a ramené des tons chauds qui tranchent avec les couleurs froides et sombres de certaines œuvres. Le visiteur est à l’aise dans cette exposition aérée et lumineuse. Elle permet le recul, la respiration. Sur les 110 tableaux présentés, une cinquantaine ont été prêtés par des particuliers et dix proviennent de la collection réunie par Ernst et Hildy Beyeler.

Le palais de verre conçu par Renzo Piano pour abriter la fondation est un écrin de toute beauté. Ses baies vitrées lui donnent la lumière et son espace est une scène modulable à volonté. Le talent des curateurs fait le reste. Tout a été conçu pour permettre aux personnes à mobilité réduite de profiter de l’instant et une attention particulière est portée aux enfants avec des ateliers, des visites guidées pour les familles et des jeux. Le parc est un enchantement avec ses jardins et ses allées où l’arbre de Calder jouxte un kiosque et veille sur le restaurant. La table est excellente et permet de flatter les papilles après une visite qui a titillé l’âme.

Klee
Fondation Beyeler
Jusqu’au 21 janvier 2018
www.fondationbeyeler.ch

paul klee

Vue de l’exposition Paul Klee, Fondation Beyeler, photo Christian Spillmann

paul klee

Vue de l’exposition Paul Klee, Fondation Beyeler, photo Christian Spillmann

paul klee

Vue de l’exposition Paul Klee, Fondation Beyeler, photo Christian Spillmann

paul klee

Vue de l’exposition Paul Klee, Fondation Beyeler, photo Christian Spillmann

Vue de l'exposition Paul Klee, Fondation Beyeler, photo Christian Spillmann

Vue de l’exposition Paul Klee, Fondation Beyeler, photo Christian Spillmann

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.