C’est une première expo faite avec les moyens du bord, c’est-à-dire beaucoup, beaucoup d’énergie et c’est une excellente idée d’y jeter un œil car elle est montée par un tout nouveau collectif, prometteur, le Non-Lieux. Vite, c’est à la Galerie 100 Titres jusqu’au 10 décembre.

Le nom de l’expo ? Le un manquant. Ce un, nous pensons que c’est le public, car sans lui l’installation ne vit pas, il est au cœur de la démarche. Multidisciplinaire, l’exposition se fonde sur un principe d’interprétation renouvelée. Un concept auquel le spectateur participe pleinement car, dans la salle, des capteurs attrapent ses pas et le son se transforme en conséquence. Chacun de son côté, les artistes ont travaillé les mêmes thèmes : le rêve, la contemplation ou encore la recherche du rythme. L’expo s’entame par une série de photos prises par Océane, que Jérémy a ensuite réinterprétée en sons avec du field recording. Benjamin, lui, peint en live, en fonction des bruits qui se diffusent dans l’espace. Au sous-sol, les vidéos d’Aurélie partent d’images concrètes puis deviennent abstraites. Sur ces vidéos, Nicolas a écrit un texte qui ensuite fut mis en page et édité par Olivier. Enfin, l’installation du texte est filmée et retravaillée par Rachid et la boucle est bouclée. Les œuvres sacrifient leur individualité en prenant une nouvelle signification qui équivaut à l’ensemble de ses perceptions et réinterprétations. C’est le principe de 1+1=3.

Mais revenons-en au début, au tout début : l’histoire du collectif Non-Lieux a démarré il y a un an. Océane, une jeune artiste, revient de Roumanie où elle s’est rendu compte des possibilités infinies de fabriquer ensemble, sans grands moyens. « Il faut cesser d’attendre des aides, il faut se lancer ! » Et c’est ce qu’elle a fait. Aujourd’hui, Non-Lieux regroupe des artistes de tous horizons. Pour cette première exposition, photographies et sons, vidéos ou écritures, s’agencent et se répondent au fil d’un dialogue auquel le baladeur est appelé à se mêler : tout se base sur ce que nous appelons plus haut l’interprétation renouvelée. Au sein de ce projet, une conscience collective, mais absolument variée et donc riche, s’éveille et se partage. « Il fallait mélanger, partager jusqu’à ce que la démarche nous surpasse. Combler nos lacunes grâce aux forces de chacun. Nous cherchons moins à dégager une vérité, qu’à ouvrir des perspectives. L’important, c’est l’expérimentation : celle du dénominateur commun qui se cache derrière toute multiplicité, » dit-on là bas. C’est clair, un dynamisme formidable se dégage de ce Non-Lieux !

Le un manquant
Galerie 100Titres
2 rue A. Cluysenaar
1060 Bruxelles
Jusqu’au 10 décembre
Du lundi au mercredi sur rendez-vous
Jeudi et vendredi à partir de 18h
Du samedi au dimanche à partir de 15h
Jeudi 30 novembre : projection de vidéos et courts-métrages
Jeudi 7 décembre : concert couché d’
ambient et introduction au binaural
www.100titres.be

 

Flyers, Collectif Non-Lieux

Flyers, Collectif Non-Lieux

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.