Le nouveau musée de Louvain-la-Neuve vient d’ouvrir ses portes. Installé dans l’ancienne bibliothèque des sciences, un remarquable bâtiment de béton dû au talent de l’architecte André Jacqmain, le Musée L réunit quantité de collections autrefois disseminées sur le site de l’université. Avec près de 6 000 m2, dont 3 830 destinés à l’accueil du public, c’est aujourd’hui le plus grand musée universitaire en Belgique.

L’idée d’un musée vitrine de l’UCL remonte aux années 1910. Une possibilité de mettre les étudiants en contact avec les matières enseignées et des collections qui sont constituées des moulages et pièces originales que de nombreux professeurs ramènent de leurs voyages pour enseigner l’histoire de l’art à leurs étudiants. En 1966, c’est le legs Frans Van Hamme, une importante collection d’œuvres et objets d’art du Moyen Age au XIXe siècle, qui fonde la création du Musée de l’UCL. Le legs coïncide avec la scission linguistique de l’Université catholique de Louvain. On scinda tant les bibliothèques que les collections. Aujourd’hui, cette scission n’est plus un sujet de conflit et les universités de Louvain et de Louvain-la-Neuve collaborent sur de nombreux projets. Dès 1969, le partage des collections dispersées dans les facultés et le projet d’une ville nouvelle inscrit le projet du musée dans la réalité. En 1979, le Musée du dialogue ouvre ses portes à LLN.  Il est dédié à l’archéologie, l’ethnologie, l’histoire de l’art et des techniques. Grâce au mécénat, les collections ont continué à s’enrichir. Mais le musée, installé au sein de la Faculté de philosophie, arts et lettres, manque de visibilité et d’espace. Près de 40 ans après, l’UCL inaugure donc son nouveau musée, riche de collections extrêmement variées allant des sciences naturelles aux beaux-arts en passant par la pédagogie, l’archéologie et les sciences.

Mettre ensemble

Fameux challenge que d’installer des pièces aussi variées dans un même musée. La structuration et la présentation de collections aussi diverses ont dû constituer un vrai casse-tête. « Nous avons, avec notre équipe, longuement réfléchi à la manière de faire. Et nous avons sélectionné cinq élans permettant de présenter les collections de manière cohérente, explique la directrice du musée, Anne Querinjean. Ainsi le parcours débute avec un cabinet de curiosités mêlant objets destinés à l’enseignement, comme un écorché, objets d’art, meubles et outils scientifiques. C’est le premier élan, S’étonner. C’est une conversation entre les objets, destinée à montrer l’incroyable diversité du monde. »

Pour le deuxième élan, voici Se questionner, un espace présentant sept grandes figures de chercheurs de l’UCL, entre autres Albert Michotte, Arthur Van Gehuchten ou Christian de Duve. « En se questionnant, on met de l’ordre et de la classification dans le savoir. Nous avons sélectionné ici des objets très forts visuellement, qui racontent l’inventivité humaine« , poursuit Anne Querinjean.

La section suivante se nomme Transmettre, et l’on y découvre une remarquable collection de manuscrits précieux et objets archéologiques sur la naissance de l’écriture et du calcul dans presque toutes les civilisations.

Le quatrième chapitre, S’émouvoir, s’épanouit sur trois étages. C’est la section la plus vaste, dédiée aux beaux-arts. Le musée possède une riche collection d’œuvres d’art moderne et contemporain, assemblée au fil des dons et legs. A voir ici, Alechinsky, Delvaux, Erro, Schlosser, Delahaut, Mortier, Leblanc, Bogart… On trouve par ailleurs des œuvres de toutes les cultures et époques. Et une importante donation d’art religieux. Ici, le bâtiment de Jacqmain prend toute sa beauté. Balcons et arcades de béton font une sculpture impressionnante. On a l’impression d’être à l’intérieur du corps d’un mystérieux animal. Impression renforcée par les gaines en cuivre qui cachent le système de chauffage, dessinées par Jules Wabbes et accrochées aux plafonds en d’immenses courbes. Plus loin, le Fonds Suzanne Lenoir présente un paysage presque complet de l’histoire de la gravure, avec Dürer, Canaletto, Rembrandt, Goya… ainsi que de nombreuses estampes du XXe siècle. Les objets antiques sont présentés dans des vitrines thématiques. A plusieurs endroits, des espaces pédagogiques, comme celui présentant toutes les techniques de sculpture, ou cet autre, à propos des techniques de gravure, dans lequel le public peut expérimenter.

Faire des liens

Remarquable collection d’art religieux et d’art populaire lié à la foi, avant d’arriver au dernier élan, Contempler. Ici, c’est le regard d’un amateur, le Dr Charles Delsemme, qui collectionna chez lui autour de grands thèmes comme le visage, le corps, le drapé. Ce collectionneur osait faire des liens visuels, esthétiques et formels entre des objets d’art d’époque et de lieux très éloignés, ce qui était très audacieux à l’époque. On y voit par exemple une sculpture khmer à côté d’une toile de Magritte, un fusain de Gilioli de 1963 à côté d’un masque Guro de Côte d’Ivoire. Dans cet espace conçu comme un salon privé, les œuvres dialoguent entre elles avec raffinement et on peut se laisser aller à une contemplation méditative sans pensée mais riche d’émerveillements.

La plupart des œuvres exposées ont été restaurées pour l’ouverture. Les réserves situées au sous-sol ont été mises aux normes actuelles. On trouve aussi le LabART, laboratoire d’expertise, ouvert au public – qui peut y amener des pièces à expertiser -, ainsi qu’un atelier de restauration. Mais aussi une bibliothèque, une salle de séminaire, un auditorium, des salles pour les expositions temporaires. Le grand paquebot de béton est reparti pour une belle traversée dans le partage de la culture. Une réussite.

Musée L
Place des Sciences
1348 Louvain-la-Neuve
Du mardi au vendredi de 9h30 à 17h, le week-end de 11h à 17h
www.museel.be/

Musée L, scénographie intérieure, cabinet de curiosités, photo Haulot

Musée L, scénographie intérieure, cabinet de curiosités, photo Haulot

musee l

Musée L, vue intérieure, photo Jean-Pierre Bougnet

Musee L

Musée L, scénographie intérieure, photo Haulot

Musee L

Musée L, scénographie intérieure, photo Haulot

Musee L

Musée L, scénographie intérieure, photo Haulot

Musee L

Musée L, scénographie intérieure, photo Haulot

Musee L

Lab sculpture, Musée L, photo Haulot

Musee L

Musée L, scénographie intérieure, cabinet de curiosités, photo Haulot

Musee L

Musée L, scénographie intérieure, photo Haulot

Musee L

Musee L

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.