Belges et résidents en Belgique, réjouissons-nous ! Les Ipomées de Jean-Michel Meurice, qu’on avait déjà pu admirer (et adorer !) lors de sa rétrospective au LAAC de Dunkerke en décembre dernier, sont désormais visibles Bruxelles à la Galerie de La Forest Divone.

Pour rappel, si Jean-Michel Meurice est l’un des fondateurs d’ARTE, connu pour son travail de documentariste (notamment sur des artistes comme Sonia Delaunay ou Pierre Soulages), il est également et surtout depuis les années soixante un expert et grand peintre de la couleur.

L’exposition Ipomées, inaugurée dans le cadre du Brussels Gallery Weekend, présente les œuvres récentes sur bâches et toiles qui correspondent à l’une des périodes fondamentales de l’artiste. Ipômées, c’est une série réalisée à main levée sur de grands rideaux de douche, à l’acrylique et au pastel gras, de grandes arabesques qui représentent des corolles de fleurs d’ipomées, de belles-de-jour ou d’aethuses. Les motifs existants des rideaux de douche (rayures, coquillages et autres artifices de bon goût que l’on sait) cohabitent joyeusement avec les larges arabesques du peintre.

C’est à partir des années 1980 que Meurice, qui sortait alors de longues années de peintures à la contrainte du pochoir, recouvre la liberté de la main. Un simple délassement à l’origine auquel Meurice a pris goût et dont il a fait une constante. Une quête sans cesse renouvelée de recherche de la couleur pure.

Pour compléter l’exposition, quelques toiles de la série Arabesque, des années 1980, issues de la fameuse phase des pochoirs en forme de feuilles d’arbre, sont également présentées dans la galerie.

Jean-Michel Meurice
Ipômées
Galerie La Forest Divonne
66 rue Hotel des Monnaies
1060 Bruxelles
Jusqu’au 28 octobre 
www.galerielaforestdivonne.fr

jean michel meurice

Jean-Michel Meurice, vue de l’exposition Ipomées à la Galerie La Forest Divonne

jean michel meurice

Jean-Michel Meurice, vue de l’exposition Ipomées à la Galerie La Forest Divonne

jean michel meurice

Jean-Michel Meurice, Ludius, 1984, courtesy l’artiste et Galerie La Forest Divonne

jean michel meurice

Jean-Michel Meurice, Ipomea RD2, 2010, courtesy l’artiste et Galerie La Forest Divonne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.