C’est à Anne Leloup que l’on doit les merveilleuses éditions belges de littérature et de poésie Esperluète, une maison à l’esthétique tout à la fois fine et puissante et aux choix éditoriaux audacieux, qui fait la part belle dans la rencontre entre les mots et l’art plastique. Il était temps que la maison édite enfin un catalogue (qui, bien sûr, n’en est pas vraiment un) représentant les œuvres d’Anne Leloup… Parce que l’éditrice est également peintre lithographe, et qu’on reconnaît indirectement en ses œuvres ce qui peut mener à de si grands livres.

« Je vois le ciel, et la terre, et les arbres, les voitures, la route, les maisons. Je ne les dessine pas. Je ne vois pas les formes qui m’habitent. Je vois le contour des choses, leur poids, leur mesure. (…) Et puis, je ne vois plus rien, ne sens rien et commence à suivre le trait qui chemine puis s’arrête. »

Dessins, peintures, gravures, lithographies, formes découpées, carnets de croquis sont partagés dans cet ouvrage, avec une continuité : une recherche perpétuelle du trait et de la couleur. Il s’agit, pour l’artiste, d’explorer ce qui ne se donne pas à voir immédiatement.

Les notes d’atelier, petites poésies en prose, réflexions sur une façon si singulière de voir les choses, accompagnent les œuvres sans jamais s’essayer à les décrire. Les raconter, tout au plus, raconter le cheminement d’une pensée puis d’une main sur du papier.

Anne Leloup est née en 1968. Elle a reçu, en 1995, le Prix de la Gravure pour ses lithographies. Ses œuvres sont régulièrement exposées tant en Belgique qu’à l’étranger.

Trouvé par terre| Anne Leloup| Editions Esperluète | 16,5 x 23 cm | 64 pages | 18 € |
http://www.esperluete.be/

 

anne-leloup-3

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.