Quelles trames singulières nous donne à voir Benoît Platéus pour sa quatrième exposition à la Galerie Albert Baronian ! Grands formats texturés sur fonds monochromes chargés d’une histoire et d’un procédé très particulier.

Lors de ses voyages aux Etats-Unis, Benoît Platéus réalise des dessins par frottage sur les poteaux en bois qui supportent les câbles téléphoniques. Ces telephone poles servent usuellement de surface pour les affichettes des uns et des autres (chats perdus, brocantes, offres de services). Rien d’autre ne reste de ces affiches que les agrafes qui ont servi à les fixer et qui sont laissées fichées dans le bois. Benoît Platéus, par frottage, recueille la trace de ces agrafes, ainsi que la texture du bois. Ces motifs abstraits, transposés sur transparents, sont projetés en plus grand sur toile. A ce moment, l’artiste va reproduire ces traces au pastel gras d’un geste précis. Approchez-vous d’une de ses grandes toiles présentées dans la Galerie Baronian. Sur un fond bleu ou gris, ou vieux rose, apparaissent les lignes du bois et, ici et là, la trace plate et précise d’une agrafe lisse. Ainsi, devant cette proposition abstraite et qui semble simple à appréhender, le spectateur ressent que quelque chose de lent et long, de l’ordre de la narration, s’est passé pour faire émerger l’œuvre finale. On sent la vibration du bois, les agrafes comme autant de cicatrices de petites blessures, l’ensemble créant un dessin grisé entre l’abstrait et le naturaliste. L’œil s’y retrouve, reconnaît quelques traces, sans pouvoir les analyser. Ce mystère, cette apparition-absence, cette ambiguïté, c’est cela que l’artiste a eu plaisir à créer.

Benoît Platéus est un artiste belge né en 1972 à Chênée. Il vit et travaille à Bruxelles.

Benoît Platéus
Telephone Poles
Galerie Baronian
2B rue Isidore Verheyden 
1050 Bruxelles
Jusqu’au 15 juillet
Du mardi au samedi de 12h à 18h
www.albertbaronian.com

benoit plateus

Benoit Platéus, Jean-Baptiste, courtesy l’artiste et Galerie Baronian, photo Isabelle Arthuis

benoit plateus

Benoit Platéus, Pierre, courtesy l’artiste et Galerie Baronian, photo Isabelle Arthuis

benoit plateus

Benoit Platéus, Charlotte, courtesy l’artiste et Galerie Baronian, photo Isabelle Arthuis

benoit plateus

Benoit Platéus, Albert, courtesy l’artiste et Galerie Baronian, photo Isabelle Arthuis

benoit plateus

Benoit Platéus, Valérie, courtesy l’artiste et Galerie Baronian, photo Isabelle Arthuis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.