L’exposition Expérimentations de Hassan Sharif à la patinoire Royale est la dernière exposition solo que l’artiste émirati a construite avant son décès, en septembre 2016. Un accrochage rétrospectif organisé en partenariat avec la Gallery Isabelle van den Eynde qui le représente à Dubaï.

Lorsque Hassan Sharif (1951-2016) visite pour la première fois la patinoire Royale en avril 2016, il est immédiatement séduit par l’espace et la lumière. Il n’a eu de cesse de créer de nouvelles œuvres pour occuper ce remarquable espace. L’exposition est une occasion formidable de découvrir cet artiste influencé sans conteste par l’arte povera.

Dès l’entrée, une immense sphère constituée de dizaines de chapeaux de soleil pliés pour former comme des fleurs, reliés entre eux par de la corde. Au centre de l’espace, une grappe de cordes descend du plafond, faisant comme le jaillissement d’une source vive. Au mur, une proposition abstraite faite de plusieurs bandeaux de couleur, qui s’avère, vue de près, une accumulation de fermetures Eclair. Œuvres de grand format, dont l’aspect esthétique offert par le premier coup d’œil s’enrichit ensuite grâce aux matières utilisées.

Hassan Sharif ne s’accorde que deux gestes, plier et nouer. Ainsi, accumulant de petits objets sans valeur qu’il trouve dans les marchés ou ailleurs, il réalise de très grands ensembles qui prennent soudain un sens esthétique et poétique, bien avant qu’on puisse y voir une connotation politique. Pourtant, Sharif est depuis longtemps un artiste qui parle de la société dont il est issu. Dès le début des années 1970, il relève sans le savoir l’incroyable défi d’introduire de nouvelles formes d’expression et de création dans un environnement artistique essentiellement traditionnel et théologique, ouvrant la voie à l’art conceptuel aux Emirats arabes unis et dans les pays du golfe Persique.

Hassan Sharif se dit nomade et revendique une création libre de tout conditionnement et de toute attache. En fin observateur, il condense dans sa création les changements qui accompagnent l’invraisemblable expansion des Emirats depuis le début des années 1980. Dans les petites salles, on découvre avec intérêt ses œuvres des années 1970, principalement tournées vers la performance. L’ensemble est spectaculaire et passionnant. A ne pas manquer !

Hassan Sharif
Expérimentations
la patinoire Royale
15 rue Veydt
1060 Bruxelles
Jusqu’au 27 avril
Du mardi au samedi de 11h à 18h
www.lapatinoireroyale.com

hassan sharif

Hassan Sharif, vue de l’exposition Experimentations, La Patinoire Royale, photo Anne Greuzat

hassan sharif

Hassan Sharif, vue de l’exposition Experimentations, La Patinoire Royale, photo Anne GreuzatHassan Sharif, vue de l’exposition Experimentations, La Patinoire Royale, photo Anne Greuzat

hassan sharif

Hassan Sharif, vue de l’exposition Experimentations, La Patinoire Royale, photo Anne Greuzat

hassan sharif

Hassan Sharif, vue de l’exposition Experimentations, La Patinoire Royale, photo Anne Greuzat

hassan sharif

Hassan Sharif, vue de l’exposition Experimentations, La Patinoire Royale, photo Anne Greuzat

hassan sharif

Hassan Sharif, vue de l’exposition Experimentations, La Patinoire Royale, photo Anne Greuzat

hassan sharif

Hassan Sharif, vue de l’exposition Experimentations, La Patinoire Royale, photo Anne Greuzat

hassan sharif

Hassan Sharif, vue de l’exposition Experimentations, La Patinoire Royale, photo Anne Greuzat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.