Les globes oculaires c’est le titre initial auquel avait songé Georges Bataille pour son roman érotique Histoire de l’œil, paru sous pseudonyme en 1928. C’est aussi celle de l’exposition d’Anne-Lise Broyer à la Galerie Particulière située place du Châtelain.

La façon d’être au monde d’Anne-Lise Broyer se situe dans l’expérience de la lecture avec laquelle, affirme-t-elle, se confond celle de la photographie. Après des travaux en collaboration avec quelques auteurs, parmi lesquels Bernard Noël ou le fameux Pierre Michon des Vies minuscules, après des jonctions et dialogues entre différentes disciplines visuelles comme quelques dessins à la mine graphite sur tirage argentique, c’est à Georges Bataille que la jeune photographe s’intéresse.

La série, toujours en cours de recherche et de réalisation, illustre subtilement certains motifs et scènes iconiques de l’ouvrage ; « un œuf, un oeil crevé ou mon crâne ébloui », écrit Bataille dans Histoire de l’œil. Mais c’est à l’œuvre et à l’auteur en entiers qu’Anne-Lise Broyer s’intéresse, photographiant, par exemple, à Paris, le Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale où Bataille travailla, le manuscrit original des Globes oculaires conservé à la BNF ou encore le bosquet du lac de Nemi, dépeint par Bataille dans Le Coupable. Un travail élégant et délicat qui fourmille de références et significations, elles, à l’image des écrits de Bataille, beaucoup plus subversives.

Une exposition à voir avec ou sans pré-requis, pour ce que les images disent à elles seules ou pour ce qu’elles appellent de neuf chez chacun. A feuilleter également dans la galerie, certains des ouvrages édités du travail d’Anne-Lise Broyer. Autant d’invitations tant à lire qu’à regarder.

Anne-Lise Broyer
Journal de l’œil (Les Globes oculaires)
La Galerie Particulière
14 place du Châtelain
1050 Ixelles
Jusqu’au 1er juillet
Du jeudi au vendredi de 14h à 19h, samedi de 12h à 19h
http://www.lagalerieparticuliere.com

Anne-Lise Broyer

Anne-Lise Broyer, Manuscrit de Histoire de l’oeil, BNF, série Journal de l’œil, 2014, courtesy l’artiste et La Galerie Particulière

Anne-Lise Broyer, 2016, courtesy l'artiste et La Galerie Particulière

Anne-Lise Broyer, 2016, courtesy l’artiste et La Galerie Particulière

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.