La jeune Carolina Fernandez est de retour aux cimaises chez Rossicontemporary. L’artiste peint à l’huile sur de petits formats, panneaux de bois ou toile, avec un savoir-faire et une technique classiques qui lui permettent de déployer de nombreux détails savoureux.

Les scènes offertes à notre regard par Fernandez sont toutes des paysages : lignes d’horizon ou mer calme, ciel sombre. Posés devant ces vues naturelles, des personnages semblables à des marionnettes, installés comme dans un décor de théâtre. Une dame en maillot de bain, les pieds dans l’eau, le visage vers l’horizon, nous tourne le dos. Elle tient en laisse un chien bleu –un aplat – collé là comme une couche en plus. Autour d’elle, des rochers parsèment l’eau. Ils sont entourés de fils jaunes. Sur d’autres peintures, d’autres personnages solitaires en maillot de bain, devant un ciel gris. Des motifs reviennent, comme ce chien, jaune, ou rouge vif, ou bleu. Des silhouettes sorties de jeux vidéo, comme ce Space invader, des chaises.

Carolina Fernandez explique travailler sur le thème de la résilience, c’est-à-dire la capacité à surmonter une situation difficile, un chagrin. Ce chagrin est peut-être lisible dans les mises en scène de ses tableaux, comme arrêté, capture d’un moment au milieu d’une pièce dont on ne connait ni l’histoire ni les personnages, ni la troupe, ni la fin. Pourtant, l’humour suinte, avec l’ajout de ces éléments très colorés, avec ce jeu sur le non-sens, avec des accessoires comme cette collerette en plastique qu’on met aux chiens pour qu’ils ne se grattent pas et que portent l’un ou l’autre de ses personnages. La magie aussi, peut-être inspirée des traditions et du folklore de son pays de naissance, la Colombie. Car dans les peintures de Fernandez, même si tout semble figé, on peut envisager une suite heureuse : le ciel se dégagerait, un personnage se retournerait pour vous lancer un regard entendu, les chiens tout plats prendraient vie et peut-être qu’il se mettrait à pleuvoir une pluie rafraîchissante !

Carolina Fernandez est née en 1986 à Bogota. Elle vit en Belgique. Elle vient de gagner le Prix Jean et Irène Ransy de peinture figurative organisé par le Secteur des Arts plastiques du Hainaut ainsi que le Prix Découverte de Rouge-Cloître 2017. Elle exposera du 6 au 28 mai avec les autres lauréats du Prix Découverte au Rouge-Cloître.

Carolina Fernandez
RIGPA
Rossicontemporary
Rivoli Building
Ground floor # 17
690 chaussée de Waterloo
1180 Bruxelles
Jusqu’au 13 mai
Du jeudi au samedi de 13h à 18h
http://www.rossicontemporary.be/

Carolina Fernandez

Carolina Fernandez, Coucou petite énergie, d’habitude je sais que tu es là II, 2017, courtesy l’artiste et Rossicontemporary

Carolina Fernandez

Carolina Fernandez, Rigpa, 2017, courtesy l’artiste et Rossicontemporary

Carolina Fernandez

Carolina Fernandez, Goodbye Sweet Superstitions, 2017, courtesy l’artiste et Rossicontemporary

Carolina Fernandez

Carolina Fernandez, Nada es lo que parece, 2017, courtesy l’artiste et Rossicontemporary

Carolina Fernandez

Carolina Fernandez, Tea Tiiime!, courtesy l’artiste et Rossicontemporary

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.