L’art brut est mis en question dans l’expo commissionnée par Antoine Capet et David Lemoine chez Alice Gallery, dans le cadre du festival What is it? dans différents lieux culturels de Bruxelles (Mima, Recyclart, Brass, Point Culture et Alice Gallery).

Chez Alice Gallery, à l’entrée : une amusante photo de la Danse de la Cigarette interprétée par Richard Bawin. Ensuite, et dans le désordre : une ribambelle de chaussures et de voitures colorées traitée en perspective raplatie par Régis Guyaux ; d’innombrables collages de captures d’écrans de Yohann Goetzmann se baladant d’arrêts de bus en stations ferroviaires, en passant par le monde de la télé et de ses starlettes ; deux trois objets 3D de Monsieur Pimpant d’après les dessins de Dominique Théate ou les films d’animation de Fabian Dores Pais

L’exposition qui rassemble 18 noms de l’art brut et contemporain est pour le moins surprenante et protéiforme ! Et nous n’avons pas encore évoqué les étranges momies de tissus agglutinés par Laura Delvaux au chevet des livres brodés de Marie Bodson. Ni le déroulé publicitaire de MOIJOUTRIE, une marque imaginaire de produits de grande consommation, déclinés à toutes les sauces par l’artiste pop Rhalidou Diaby. Ni les Astérix et autres Schtroumpfs déformés sous le pinceau de Jean Leclercq, pas plus que les curieux textiles à porter signés Samuel Cariaux

What is it? Telle est la question posée par le festival autour de la création brute tous azimuts, dans les arts plastiques mais aussi dans la musique, le numérique ou l’art contemporain. L’exposition BRUT ? explore cet art dit « brut » –aujourd’hui en pleine mutation – et le dégage de ses habituelles contraintes historiques (absence de culture, isolement de l’auteur et utilisation de techniques artistiques classiques voire désuètes). Un simple coup d’œil aux cimaises d’Alice Gallery et c’est le mythe du bon sauvage et l’archétype de l’artiste brut qui s’effondrent !

La norme, les frontières entre artistes y sont battues en brèche au regard de ces créations imprégnées de culture tantôt pop tantôt contemporaine, de ces productions fortement marquées par l’outil numérique et/ou réalisées à quatre mains par des artistes déficients mentaux et contemporains. Un regard autre sur cet art jusque-là marginalisé. Un nouvel envol pour ces créations profondément contemporaines qui bouleversent les clivages entre l’art et le handicap mental, psychique ou autistique.

BRUT ?
Alice Gallery
4 rue du Pays de Liège
1000 Bruxelles
Jusqu’au 29 avril 2017
Du mercredi au samedi de 14h à 18h
www.alicebxl.com

Vivre à Frandisco, Exposition-work in progress
Le Brass
364 avenue Van Volxem
1190 Forest
Jusqu’au 23 avril 2017
Du mardi au dimanche de 11h à 18h
www.lebrass.be

Projection « Musique brute, handicap et contre-culture »
145 rue Royale
1000 Bruxelles
Le 28 avril 2017 à 20h
www.pointculture.be

 

brut

Richard Bawin & Messieurs Delmotte, Dance of the cigarette, courtesy l’artiste et Alice Gallery

brut

Rhalidou Diaby, courtesy l’artiste et Alice Gallery

brut

Jean Leclercq, courtesy l’artiste et Alice Gallery

brut

Laura Delvaux, sculpture textile, courtesy l’artiste et Alice Gallery

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.