Voici venir le temps de l’art contemporain, l’avril de l’art actuel, la semaine de la foire Art Brussels, qui draine sur son passage de nombreuses autres initiatives. Collectionneurs, passionnés, galeristes et journalistes sont dans les starting blocks. Revue des différents lieux à voir cette semaine.

La première

Art Brussels – avec une nouvelle identité visuelle – ouvre au public le vendredi 21 avril, après une journée réservée aux VIPs. Trois jours pour présenter aux visiteurs un panorama sélectionné des galeries et artistes belges et internationaux qui comptent. On le sait, le collectionneur belge est friand de découvertes et audacieux dans ses choix. C’est d’ailleurs ce qui fait le succès d’Art Brussels auprès des visiteurs étrangers. Ils sont sûrs d’y retrouver, en plus des grosses pointures de la scène artistique, des artistes qui démarrent, une sélection de tendances plutôt pointues et de nombreuses découvertes. Deuxième année dans les espaces de Tour & Taxis, qui ont permis de donner un sérieux coup de frais à cette foire qui en est à sa 35e édition. Les comités de sélection ont vu arriver deux nouvelles têtes : Tania Doropoulos, directrice artistique chez Timothy Taylor, Londres et New York, et Eva Birkenstock, directrice de la Kunstverein für dir Rheinlande und Westfalen, Düsseldorf.

Sous le thème From Discovery to Rediscovery, trois sections dans la foire : Prime, avec 109 galeries représentant des artistes de renommée internationale. Discovery accueille 30 galeries présentant des œuvres récentes (2014-2017) d’artistes encore méconnus du grand public. Et Rediscovery déploie neuf galeries consacrées aux œuvres réalisées entre 1917 et 1987 par des artistes d’avant-garde qui ont été sous-estimés ou oubliés. On y verra entre autres Raoul Ubac & Reinhoud d’Haese chez Laurentin Gallery ou Léon Wuidar chez Rodolphe Janssen. Notons 18 solos, soit 18 espaces réservés par autant de galeries pour présenter un artiste mis en avant.

Au cœur de la foire, une exposition intitulée Mementos : Artists’ Souvenirs, Artefacts and other Curiosities réunit des objets et des artéfacts provenant des collections personnelles d’un groupe d’artistes divers, qui sont tous représentés par des galeries participant à Art Brussels 2017. Ces objets offrent un angle inédit sur le collectionnisme – perspective accordant une grande valeur affective ou sentimentale aux objets et définie par des histoires individuelles et des souvenirs. Nous avions interviewé les deux commissaires, Jens Hoffman et Piper Marshall, samedi dernier.

La Biennale de Venise en preview : Dirk Braeckman, qui occupera le pavillon belge à Venise, présente une vaste gamme de photographies de la série Sisyphe (2005) dans le lounge de Stibbe, l’un des partenaires de la foire. Des conférences porteront sur cette 57e Biennale de Venise. C’est l’artiste Michel Manzoni, qu’on avait pu voir chez Archiraar et chez Société, qui occupera le stand de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La new-yorkaise

Arrivée en 2016, Independent, la foire new-yorkaise, reprend ses quartiers dans les espaces du Vanderborght, au cœur historique de Bruxelles. Son arrivée l’an dernier avait modifié considérablement le profil de cette semaine printanière dédiée à l’art actuel. Septante-deux galeries internationales s’y retrouvent, avec moins de participations de galeries belges ou ayant une antenne en Belgique que l’année passée. Ouvert du 21 au 23 avril, avec une ouverture VIP le 19, Independent poursuit son ancrage en Europe.

La petite qui monte

Poppositions se voit offrir les beaux espaces de l’ING Art Center. Plus qu’une foire, cette initiative pleine de fraîcheur vise à occuper une position indépendante et critique. Cette 6e édition est plus que jamais une exposition montée par un commissaire, plutôt qu’une succession de stands blancs. Vous y trouverez des œuvres d’artistes peu connus réunis par 21 galeries, espaces d’exposition et initiatives d’artistes, du 20 au 23 avril, avec une journée VIP le 19.

Accent français

YIA Art Fair – YIA pour Yesterday is Aujourd’hui –, fondée en 2010 à Paris, compte cette année quatre événements en Europe : Maastricht, Bruxelles, Bâle et Paris. Accueillie l’an dernier avenue Louise, elle s’ouvre aujourd’hui au Square au Mont des Arts. On y verra les œuvres proposées par 45 galeries internationales.

Art actuel et antiquités

Le petit nouveau, c’est Art Sablon, créé par Jonathan Kugel et Joana Balavoine. Jonathan Kugel, fraîchement débarqué de Londres où il a déjà créé un événement lié à la fois aux antiquaires et à l’art contemporain, représente la sixième génération d’antiquaires dont la galerie familiale est située quai Anatole France à Paris. La jeune collectionneuse parisienne Joana Balavoine porte depuis toujours son choix aussi bien sur des créations contemporaines que sur des trésors anciens dénichés chez les spécialistes. Dans le quartier des antiquaires de Bruxelles, des artistes actuels sont invités chez des antiquaires. Durant trois jours, du 20 au 23 avril, se télescopent époques et styles artistiques selon un parcours dans les rues du grand Sablon.

OFF et OFF OFF

Dans l’effervescence de cette semaine gravitent aussi des expositions et autres événements essentiels. Ca pétille pas mal dans le programme OFF valorisé par Art Brussels, qui comprend la visite de lieux semi-privés ou de collections. On note que l’exposition Recollection Art & Fashion au dernier étage de la tour Belfius est accessible sur rendez-vous (www.belfius.com/art). La banque Belfius étant devenue le sponsor principal de la foire. On filera aussi chez Maison Particulière, qui fermera définitivement ses portes le 30 avril, après cinq ans d’existence. La Vanhaerents Art Collection est ouverte du jeudi au dimanche durant Art Brussels. Une occasion de découvrir leur accrochage Man in the Mirror. Chez Eté 78, trois couples de collectionneurs – Carine et Michel Bienfait-Baudson, Frédérique et Thierry Genicot-Van Leuven et Catherine et Renato Casciani – présentent ensemble une sélection d’œuvres de leur collection.

Dans les espaces gérés par des artistes ou des curateurs, on ira à la Maison Grégoire, à Uccle, on passera au 105 Besme, à l’Istituto Italiano di Cultura, chez Komplot ou chez White Circle, entre autres. La plupart des musées et centres d’art de la ville ont une programmation particulière en ce mois d’avril. Notons l’exposition The Absent Musuem, au Wiels, à deux pas, Frandisco au BRASS. SYNC ! – à propos de la pratique artistique en collectifs – à l’Iselp, le Prix Marcel Duchamp 2016 au Hangar H18, avec les quatre artistes sélectionnés l’année passée – Kader Attia, Yto Barrada, Ulla von Brandenburg et Barthélémy Toguo. Nous en reparlerons. Mais aussi une programmation intéressante aux Halles Saint-Géry et à l’IMAL – Center for digital cultures and technology. Ces expositions sont encore visibles bien après la fin de cette folle semaine d’avril.

Pointons le BelgianArtPrize, à Bozar, avec Edith DekyndtDenicolai & Ivo ProvoostOtobong Nkanga et Maarten Vanden Eynde comme finalistes de l’édition 2017. La remise du ING Public Prize aura lieu le 19 avril dans le hall Horta du Palais des Beaux-Arts. Vous pouvez donc encore aller visiter l’exposition et voter pour votre artiste favori.

Dans la série des OFF OFF, c’est-à-dire non repris sur le site d’Art Brussels, l’exposition Shelters dans les espaces de LaVallée, à deux pas de Tour & Taxis, est montée par le collectif La Montagne (www.lamontagne.pro). A voir chez Charles Riva, une exposition Frank Stella qui durera jusqu’en février 2018 (www.charlesrivacollection.be). Ou encore, l’exposition du photographe bruxellois Vincen Beeckman à la Fondation A, lieu dédié à la photographie contemporaine dont nous reparlerons (www.fondationastichting.be).

La fièvre du vendredi soir

Les 23 galeries bruxelloises participant à Art Brussels ouvrent leurs portes lors de la Gallery Night le vendredi 21 avril, de 18 à 21 heures. Gageons que d’autres espaces profiteront de l’enthousiasme des visiteurs pour rester ouverts tard eux aussi. Notons que Aeroplastics, absent cette année d’Art Brussels, déménage de la rue Blanche et ouvre un espace temporaire dans une ancienne école, au 186 de la rue Washington.

Vous voilà prévenus. Préparez vos baskets !

http://www.artbrussels.com/
http://independenthq.com/2017/
www.poppositions.com
http://yia-artfair.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.