Après avoir inauguré la nouvelle galerie LMNO en présentant une sélection de travaux sur le stand d’Art on Paper à Bozar en septembre dernier, Pep Vidal présente cette fois une exposition personnelle dans l’espace ixellois de LMNO.

Pep Vidal est né en 1980 à Barcelone. Il a la particularité d’être à la fois un artiste et un scientifique : il a mené des études en mathématiques et en physique à un haut niveau à l’université de Barcelone. Ce bagage scientifique nourrit sa pratique artistique d’une façon étonnante. L’artiste, qui s’est formé à l’art contemporain durant la même période, joue avec virtuosité avec ces différents champs de connaissance. Ainsi, ses interrogations scientifiques peuvent prendre une tournure surréaliste et engendrer des œuvres précises et cohérentes, qui emmènent le spectateur dans une balade tout à fait réjouissante. Sur son site, l’artiste affirme : « J’ai deux conclusions. Il existe des systèmes extrêmes sensibles et complexes. Je ne suis pas intéressé par une recherche qui n’inclurait pas mon expérience propre et ma vie dans le processus. » Cette part personnelle dans ses recherches scientifiques engendre une œuvre… artistique.

L’exposition chez LMNO, ironiquement intitulée Flat, Flatness almost Flat, Really Flat, prend pour sujet l’idée supposée acquise de planéité. Qu’est-ce qui est réellement plat dans l’univers ? Pour illustrer ce propos à la fois scientifique et délirant, voici une pierre qui a été coupée en 15 tranches de deux centimètres d’épaisseur, celles-ci étant présentées à plat dans une vitrine, comme on ferait de météorites ou autres éléments recueillis susceptibles de confirmer une thèse. Plus loin, deux cylindres d’un matériau connu pour être capable de produire la surface la plus parfaitement plane. Si ces deux cylindres sont collés l’un à l’autre, ils sont soudés à jamais. Vertigineux, n’est-ce pas?

Sa série de dessins au fin trait noir déploie des univers contraires dérivant du schéma scientifique tel qu’on le trouve dans les manuels universitaires, mais également un véritable dessin cosmogonique : une carte comme en dessinaient autrefois les astrologues ou les navigateurs pour esquisser une représentation de l’univers et de la place que l’homme y occupe. Aujourd’hui, les cartes du ciel ou des mers – vieilles de quelques siècles – nous amusent et nous donnent à voir, au travers des erreurs et manquements qui s’y trouvent, la vision du monde qu’avaient les hommes de ces époques lointaines. Ce processus de réinterprétation, les dessins de Pep Vidal le proposent en un seul instant et sur une seule feuille de papier. Ils sont pour nous des occasions de faire des bonds dans l’espace non achevé de la connaissance. Une sorte de saut à l’élastique dans le temps et l’espace. A ne pas rater, donc !

Pep Vidal
LMNO
31 rue de la Concorde
1050 Bruxelles
Jusqu’au 27 avril
Du jeudi au samedi de 14h à 18h
www.lmno.be

Pep Vidal

Pep Vidal, A stone Cut in Slices, photo Philippe Degobert, courtesy l’artiste et LMNO

Pep Vidal

Pep Vidal, vue de l’exposition, photo Philippe Degobert, courtesy l’artiste et LMNO

Pep Vidal

Pep Vidal, vue de l’exposition, photo Philippe Degobert, courtesy l’artiste et LMNO

Pep Vidal

Pep Vidal, vue de l’exposition, photo Philippe Degobert, courtesy l’artiste et LMNO

Pep Vidal

Pep Vidal, vue de l’exposition, photo Philippe Degobert, courtesy l’artiste et LMNO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.