L’île de Malte occupe la présidence du Conseil de l’Union européenne. Comme la tradition le veut, une exposition à Bozar accompagne cet évènement. Elle n’est pas très grande, c’est le circuit à l’étage où on pouvait découvrir récemment un nouveau regard sur la peinture aux Zaïre et Congo. Mais elle est très intéressante.

A Malte, la présence humaine est étonnamment ancienne. Vous pouvez voir, à l’entrée, quelques figurines en pierre, datées de 3000 ans avant notre ère trouvées à Malte et à Gozo, une petite île voisine. Malte faisait partie de l’empire romain et devint ensuite une place forte, à la frontière des forces ottomanes et européennes. C’est pour cette raison que, en 1530, Charles Quint confia l’île à l’ordre hospitalier de Saint-Jean, fondé vers 1200 dans le Royaume de Jérusalem. Cet ordre, qui a pris le nom de Malte, a su défendre l’île contre toute invasion venant de l’est.

Le patrimoine peint de Malte est l’œuvre d’artistes venus du continent. Notez le magnifique portrait – provenant du Palazzo Pitti à Florence – d’un chevalier peint sur place par Caravaggio, en fuite pour la justice romaine qui voulait le poursuivre pour le meurtre d’un gentilhomme. Il quitta l’île assez rapidement après une peine d’emprisonnement, pour tentative de meurtre… Un autre peintre romain, plus pacifique, Mattia Preti, y laissa bien plus de tableaux et décora le plafond de l’église conventuelle de l’Ordre. Son Jeune Saint-Jean-Baptiste est conservé dans le musée de l’héritage de Malte.

Parmi les vues de Malte, notez un Port de Malte de William Turner de belle facture – Turner n’ayant jamais visité l’île ! Bien plus réaliste est le dessin du port (Louvre), œuvre d’un artiste hollandais, Willem Schellinks, qui accompagna vers 1660 le fils d’un marchand d’Amsterdam pendant son Grand Tour. Schellinks a dessiné à la même occasion le premier panorama de La Vallette.

L’exposition est bien plus riche en objets préhistoriques y compris des fossiles et dents de requin, antiquités romaines, instruments scientifiques de navigation, orfèvrerie,… une magnifique maquette de bateau, des compas anciens et contemporains, des armes, un télescope, des bijoux, objets du culte.. Pour l’actualité, il y a là deux maquettes de Renzo Piano pour le nouveau parlement, très original. L’architecte apporte une autre dimension dans l’architecture de l’île, dominée par le magnifique palais baroque de l’Ordre.

A Malte, on parle toujours une langue sémite, alors que la population est tout à fait européanisée. Cela explique que nombre de traducteurs actifs à Bruxelles et Luxembourg aient pu participer à ce projet avec des commentaires dans le guide du visiteur. Un dialogue intéressant pour une exposition d’un type nouveau. Cet espace n’est pas facile. Il faut oublier l’idée de grandes salles et de grands formats. Mais cela n’empêche de belles découvertes.

Malte. Land of sea
Palais des Beaux-Arts
23 rue Ravenstein
1000 Bruxelles
Jusqu’au 28 mai
Du mardi au dimanche de 10 h à 18 h
www.bozar.be

malte

Caravaggio (Michelangelo Merisi) Ritratto di Antonio Martelli, Cavaliere di Malta, 1608-1609, Palazzo Pitti, Firenze

malte

Renzo Piano Building workshop La Valletta City Gate – The Igloo 2009/2011, (c) Renzo Piano Building Workshop

malte

Seated figure from the Xagħra Stone Circle (Gozo), Prehistoric Maltese Temple period (3150-2500BC), Ġgantija Temples Interpretation Centre (Heritage Malta), (c) Heritage Malta\Daniel Cilia

malte

Carte manuscrite de La Valette et ses ports, “Plan Générale de la Ville de Malte” attributed to Giorgio Grognet de Vassé,19è s., MUŻA Heritage Malta, (c) Heritage Malta

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.