Organisée en partenariat avec le Kröller-Müller Museum aux Pays-Bas, l’exposition de l’artiste anglais Andrew Lord à la Gladstone Gallery de Bruxelles est historique. Andrew Lord (1950) utilise le médium de la céramique depuis plusieurs décennies, bien avant, donc, l’engouement actuel pour la céramique. Il a exposé en solo dans de nombreuses institutions internationales comme le Carnegie Museum of Art, Camden Arts Center à Londres, le Rijksmuseum, le Santa Monica Museum of Art, …

Œuvre majeure, Thirty Pieces. Sorrow. (for T), datant de 1996, est un ensemble de 30 céramiques qui partiront au Kröller-Müller à la fin de l’exposition. On y voit des vases aux formes qui semblent classiques, voire issues de l’histoire de l’art grecque et romaine. Pourtant, en terre noire, ils sont un peu cabossés, incertains, fragiles. Ils sont le reflet du corps et de l’émotion qui a traversé l’artiste au moment de la création. Andrew Lord explique : « J’ai découvert en réalisant une pièce et en éprouvant du chagrin, que cette œuvre devient le chagrin et porte cette émotion, de la même manière qu’une œuvre à propos de la respiration, faite en pressant la glaise sur ma poitrine, peut devenir cette respiration. » Ainsi, chaque vase devient, sous les doigts de l’artiste et sous la coupe de ses émotions, la traduction de son état d’esprit du moment.

Chaque céramique est rehaussée d’un peu d’émail doré, sur une toute petite surface, comme une scarification ou une cicatrice. Au mur, de grands dessins, silhouettes de vases, tracées d’un trait tremblant, toujours avec cette idée qu’il s’agit de corps fragiles. L’ensemble vibre d’une belle énergie, celle d’une humanité imparfaite s’efforçant de tenir bien droit dans la tempête du monde.

Andrew Lord
Sorrow, a sculpture of thirty pieces and related work
12 rue du Grand Cerf
1000 Bruxelles
Jusqu’au 1er avril
Du mardi au vendredi de 10h à 18h, samedi de 12h à 18h
gladstonegallery.com

Andrew Lord

Andrew Lord, vue de l’exposition à la Gladstone Gallery, photo Vincent Everarts

Andrew Lord

Andrew Lord, vue de l’exposition à la Gladstone Gallery, photo Vincent Everarts

Andrew Lord

Andrew Lord, vue de l’exposition à la Gladstone Gallery, photo Vincent Everarts

Andrew Lord

Andrew Lord, vue de l’exposition à la Gladstone Gallery, photo Vincent Everarts

Andrew Lord

Andrew Lord, Thirty Pieces. Sorrow. (for T), 1996, Gladtsone Gallery, photo Vincent Everarts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.