Le Met Breuer – extension du Metropolitan Museum of Art de New York située sur Madison Avenue et inaugurée en mars dernier – présente la première rétrospective américaine du travail de Marisa Merz. Née en 1926 à Turin, l’artiste italienne, épouse de Mario Merz (1925-2003), est notamment considérée comme la seule figure féminine de l’Arte Povera.

En 2013, la Biennale de Venise – à laquelle elle a participé à cinq reprises – lui décernait un Lion d’or pour l’ensemble de son œuvre, marquée par son goût pour l’expérimentation et les chemins de traverse. Si elle fût très impliquée dans les recherches ayant conduit à l’Arte Povera, dans les années 1960, Marisa Merz a toujours préféré poser ses marques en coulisses plutôt que sur le devant de la scène. Depuis ses premières créations qui, installées chez elle et réalisées à partir de matériaux atypiques – feuilles d’aluminium, couvertures, fil de nylon ou de cuivre, cire, etc –, abolissaient la frontière entre l’espace domestique, l’atelier et le lieu d’exposition, jusqu’à ses peintures de visages et têtes d’argile annonciatrices du retour à la figuration observé en Italie dans les années 1980, l’exposition The Sky Is a Great Space – titre emprunté à un poème écrit par l’artiste – réunit des dizaines de sculptures, toiles, dessins et installations témoignant d’un questionnement continu des liens entre l’intérieur et l’extérieur, entre l’intime et l’espace public. Elle met en exergue la liberté totale accordée par Marisa Merz à son imagination – une liberté qu’elle n’avait peut-être pas dans sa vie quotidienne, dédiée à son rôle de mère et d’épouse. (…)

Dans le cadre d’un partenariat avec Arts Hebdo Medias, un site français d’information dédié à l’art contemporain, nous vous proposons de lire la suite de cet article  sur www.artshebdomedias.com

Marisa Merz

Marisa Merz, vue de l’exposition The Sky Is a Great Space, (c) Marisa Merz, photo The Met Breuer

Marisa Merz

Marisa Merz, Sans titre, 2010, photo The Met Breuer

Marisa Merz

Marisa Merz, vue de l’exposition The Sky Is a Great Space, (c) Marisa Merz, photo The Met Breuer

Marisa Merz

Marisa Merz, vue de l’exposition The Sky Is a Great Space, (c) Marisa Merz, photo The Met Breue

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.