Après des débuts dans l’étude de l’art, notamment dans des ateliers parisiens (comme chez Fernand Léger) et à Milan, William Klein se tourne vers la photographie, sans aucune retenue. Cela se passe au début des années 1950. Son approche est directe – trop directe, disait-on – son cadrage n’est pas en équilibre, il y a du flou, l’image est brutale, le tirage manque de finesse. Bref, un barbare ! Et dire qu’il a fait carrière chez Vogue, ce à quoi tous ses collègues, bien plus polis et académiques, aspiraient.

Cette brutalité est manifeste, peut-être à la limite d’une certaine nonchalance. Mais surtout, elle nous parle. Allez savoir pourquoi ou comment vous vous sentez observé par cette personne photographiée qui vous regarde droit dans les yeux ! On n’est pourtant pas dans un conte fantastique, loin de là. La dimension mode de William Klein apparaît soudain dans la série Rome, où deux mannequins se promènent parmi les passants à la Piazza di Spagna. C’est bien trouvé et joliment exécuté, mais Klein est plus fort dans son approche brutale d’une réalité sans fard.

Cette dernière vision éclate dans la série Tokyo (1961). On y voit des scènes qui intriguent dans des ruelles sans nom. Le noir et le blanc sont utilisés avec une grande maîtrise. Klein a revisité des séries de photos en y ajoutant de la couleur, formant parfois comme un encadrement. On cite volontiers Fernand Léger, mais n’est pas Léger qui veut. La carrière de Klein est bien remplie, notamment au niveau cinéma (documentaires et films de fiction). Vous pourrez voir dans l’exposition son premier film, Broadway by Light (1958), plein d’effets de lumière.

New York, sa ville natale – il y est né en 1928 – reste le thème majeur de son œuvre. Cependant l’Europe est très présente, surtout avec la France et l’Italie. On ne voit rien du pays natal de ses parents, la Hongrie, mais bien une série réalisée à Moscou.

William Klein
5 Cities
Le Botanique
236 rue Royale
1210 Bruxelles
Jusqu’au 7 février 2017
Du mercredi au dimanche de 12h à 20h
www.botanique.be

William Klein

William Klein, Gun 1, New York 1955 (painted 2001), (c) William Klein, Courtesy Polka Galerie, Paris / Gallery FIFTY ONE, Anvers

William Klein

William Klein, Red light, Piazzale Flaminio, Rome, (c) William Klein 1956 – Courtesy Polka Galerie, Paris / Gallery FIFTY ONE, Anvers

William Klein

William Klein, Street happening with Kazuo Ohno, Yoshito Ohno & Tatsumi Hijikata, Tokyo, (c) William Klein 1961 – Courtesy Polka Galerie, Paris / Gallery FIFTY ONE, Anvers

William Klein

William Klein, Ciné Poster, Tokyo 1961, (c) William Klein, Courtesy Polka Galerie, Paris / Gallery FIFTY ONE, Anvers

William Klein

William Klein, Bikini, Moscow, (c) William Klein 1959 – Courtesy Polka Galerie, Paris / Gallery FIFTY ONE, Anvers

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.