Cette année, la Manufacture de Sèvres présente à la Brafa des pièces rares et uniques réalisées par trois artistes contemporains d’horizons divers : le Camerounais Barthélémy Toguo (°1967) qui n’en est pas à sa première venue à Sèvres, le Français Philippe Cognée (°1957) et le benjamin, Français également mais installé à Tokyo, Nicolas Buffe (°1978).

Tous trois ont été invités par la maison historique à peindre sur des vases de Sèvres, qui ont subi l’épreuve du feu durant 33 heures dans le plus grand four à bois du XIXe siècle, allumé le 20 octobre dernier après une trêve de dix ans. Leurs œuvres – révélées un mois plus tard à l’ouverture du four mais demeurées dans le cercle de la Manufacture – se retrouvent aujourd’hui à la Brafa où elles jouissent d’une toute première visibilité internationale. Réalisées par des artistes qui ne sont pas des spécialistes de la céramique, ces pièces exceptionnelles participent à ce magnifique élan qui est aussi celui suscité par la Brafa entre les disciplines, les époques et les savoir-faire.

Qui mieux que cette prestigieuse institution fondée en 1740 par La Pompadour pouvait illustrer la conjugaison entre savoir-faire ancestral et talent de créateurs contemporains ? Qui mieux que ce haut lieu de collection et de conservation du patrimoine pouvait marier tradition et nouveauté et faire rimer la porcelaine avec l’art contemporain ? La collaboration avec des artistes de l’art contemporain est une habitude pour la Manufacture de Sèvres depuis sa création avec Falconet puis Duplessis, mais aussi au cours des siècles suivants et jusqu’à aujourd’hui avec Françoise Pétrovitch, Zao Wou-ki ou Lee Ufan qui ont travaillé avec la Manufacture et ont participé à l’évolution de son style.

Barthélémy Toguo, Philippe Cognée et Nicolas Buffe

L’an dernier, Sèvres présentait le travail de deux céramistes d’origine belge, Johan Creten et Clémence van Lunen ; les artistes français Fabrice Hyber, Nathalie Talec et les designers Jean-Baptiste Fastrez et Naoto Fukasawa, ainsi que la Canadienne Kristin McKirdy. Cette année, ils sont trois – Barthélémy Toguo, Philippe Cognée et Nicolas Buffe – à avoir eu la chance d’être invités à venir « s’exprimer sur sept formes de vases blancs, de s’y confronter comme sur une toile blanche. Chacun s’est approprié le matériau à sa manière. Un matériau vivant qu’il a fallu comprendre, tout comme les techniques particulières ou les couleurs dont les particularités sont révélées par le feu. De tout ce processus, nous montrons le résultat – ces impressionnantes pièces cuites au bois recherchées par des collectionneurs puristes – mais aussi leur éclosion que les visiteurs pourront suivre pas à pas sur écran », explique-t-on du côté de la Manufacture.

Et ces petits films sont passionnants, tant ils montrent le travail collectif des artisans mais aussi des artistes et de tout ce monde qui compose la Manufacture. Qu’ils soient conservateurs, chefs d’atelier ou ouvriers aguerris ou en formation, tous sont impliqués dans cet événement aussi exceptionnel que spectaculaire. La remise en fonction du plus grand des six fours à bois du XIXe siècle de la Manufacture célèbre 260 ans de création à Sèvres. Outre les artistes dont on voit les œuvres finies et dont on mesure le travail mais aussi les émotions dans les films, c’est toute la Manufacture qui vit une expérience intense : les savoir-faire sont transmis aux nouvelles équipes, le patrimoine historique vit à l’heure d’aujourd’hui tout en assurant la conservation de ses traditions. Autant de moments magiques à savourer à la Brafa jusqu’au 29 janvier 2017.

Brafa
Manufacture de Sèvres – stand 61a
Du 21 au 29 janvier
www.brafa.be
www.sevresciteceramique.fr

Sèvres - Brafa17

Philippe Cognée à Sèvres, Vase, pièce unique, 2016

Sèvres - Brafa17

Nicolas Buffe à Sèvres, The dream of Polifilo, pièce unique, 2016

Sèvres - Brafa17

Barthélémy Toguo à Sèvres, Vase, pièce unique, 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.