Uderzo, Astérix, planche du Devin, lot 64, vendu 319.500 euros chez Sotheby’s – www.sothebys.com

Le 21 janvier 2017, Sotheby’s Paris a battu le record mondial pour Uderzo avec 319.500 euros atteints par une planche extraite de l’album du Devin, dédicacée et présentée pour la première fois sur le marché. Cette planche, qui a tout du chef-d’œuvre et que les experts de la maison de ventes qualifient de « joyau », a suscité une vertigineuse bataille d’enchères l’entraînant dans des chiffres encore jamais atteints par le créateur d’Astérix. Ce faisant, ce lot estimé la moitié occupe à lui seul une proportion importante des 876.500 euros enregistrés pour l’ensemble de la vente. La deuxième place est occupée par les 37.500 euros de l’encre du gag de Peanuts de la Sunday Page du 10 février 1974, tandis que la troisième position revient à Enrico Marini avec les 32.500 euros pour une planche mythique (et en couleurs !) des Rapaces. Ces bilans arithmétiques témoignent d’un 9e art ayant acquis une indéniable valeur d’investissement.

Force est aussi de mettre en exergue la valeur artistique de cette planche offerte par Uderzo en 1975 à l’assistante de direction de son éditeur allemand, comme le montre la dédicace de l’artiste sur le passe-partout. Cette magnifique planche à l’encre révèle le génie du dessinateur d’Astérix pour le découpage et la mise en scène mais aussi, et surtout, son talent comique et sa continuelle recherche du mouvement. Que l’on regarde de plus près cette case où Idéfix bondit se cacher dans les braies d’Obélix. Et la suivante, où la colère s’exprime jusque dans le déplacement d’air, le lettrage et l’apparence chahutée du phylactère. Uderzo ne laisse rien au hasard ! Chose rare, il glisse au passage dans la dernière case un clin d’œil au tableau de Rembrandt, La Leçon d’anatomie du Docteur Tulp. Quel clin d’œil et quel destin pour cette leçon d’anatomie signée Uderzo !

Une nouvelle lecture de la bande dessinée que le marché et la plupart des salles de ventes ont intégrée. Le département est relativement récent chez Sotheby’s (première vente internationale en mars 2015) mais il est à parier qu’il n’est pas prêt de s’arrêter !

Uderzo

Uderzo, Astérix, planche du Devin, Sotheby’s – Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.