Membre fondateur du mouvement Supports-Surfaces avec, entre autres, Jean-Pierre Pincemin ou Claude Viallat, Vincent Bioulès s’en éloigne dès le milieu des années 1970 pour revenir à la peinture figurative. L’empreinte profonde des années d’abstraction se ressent toujours dans la rigueur des compositions et l’agencement virtuose des couleurs.

Vincent Bioulès
Le motif et la lumière
Galerie La Forest Divonne
88 rue Hôtel des Monnaies
1060 Bruxelles
Jusqu’au 28 janvier 2017
Du mardi au samedi de 11h à 19h
http://www.galerielaforestdivonne.fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.