Le tout jeune Musée de Flandre, à Cassel, a déjà surpris par des expositions inédites et à succès. Ce fut le cas avec La Flandre et la Mer ou avec Marguerite Yourcenar et la peinture flamande. L’exposition actuelle, L’Odyssée des animaux, retrace l’essor et le succès d’un autre genre, la peinture animalière aux XVIe et XVIIe siècles dans la peinture flamande. Des premiers paradis et arches de Noé jusqu’aux portraits d’animaux.

Il est étonnant d’apprendre que c’est la première exposition d’ensemble de ce genre, un genre pourtant bien représenté dans les collections aristocratiques d’antan et dans celles des musées. L’accrochage occupe l’entièreté du musée, à l’exception d’une seule salle, celle des primitifs flamands. Cela est dû aux grands formats des peintres baroques anversois, Frans Snyders, Paul de Vos, Jan Fyt et Peeter Boel. De ce dernier, vous verrez aussi une série d’esquisses prises sur le vif. Il termina sa carrière à Versailles, sous la direction de Charles le Brun ! Cela soutient la thèse de la conservatrice, Sandrine Vézilier-Dussart, selon laquelle ce genre flamand aurait influencé la peinture française du XVIIIe et même du XIXe siècle.

Les artistes qui ont lancé le genre, le Courtraisien Roelandt Savery et Jan I Brueghel, n’ont pas besoin de tout grands formats. Ils entassent une multitude de couples d’animaux, dans un paysage flamand ou brabançon, en route pour l’arche de Noé. Savery peint déjà des portraits d’animaux (un coq, une poule), ce qui correspond à la mode des résidences à la campagne. Certains artistes ont accès aux ménageries de la cour à Prague, ou à celle des archiducs à Bruxelles, une formidable source d’inspiration.

Ces représentations ne sont pas simplement documentaires. Il y a un message moral. Prenons les assemblées d’oiseaux. Le Concert d’oiseaux de Frans Snyders semble plutôt refléter un manque de communication qu’un possible dialogue. Ce tableau vient de Kaapstad et quitte l’Afrique du Sud pour la première fois depuis deux siècles ! Soulignons la qualité picturale extraordinaire de la sélection, qu’il s’agisse de petits formats ou de grandes toiles. C’est un plaisir rare.

L’Odyssée des Animaux
Musée de Flandre
Cassel
France
Jusqu’au 22 janvier 2017
http://www.museedeflandre.lenord.fr/

Odyssée des animaux

Roelandt Savery, Noé remerciant Dieu d’avoir sauvé la création, Reims, musée des Beaux-Arts, photo C. Devleeschauwer

Odyssée des animaux

Roelandt Savery, Deux chevaux et des palefreniers, Courtrai, Musées municipaux, (c) Stedelijke Musea Kortrijk

Odyssée des animaux

Jan Fyt, La Déesse Diane recevant le butin de la chasse, Collection privée , (c) Dorotheum Vienna, auction catalogue 20 October 2015

Odyssée des animaux

Peeter Boel, Animaux dans un paysage, dépôt du musée du Louvre, Soissons, musée des Beaux-Arts, (c) Musée de Soissons

Odyssée des animaux

Paul de Vos, La Chasse aux renards, XVIIe siècle, Bruxelles, collection Belfius, (c) Collection Belfius Banque, photo Hugo Maertens

Odyssée des animaux

Frans Snyders, Combat de coqs, Bourg-en-Bresse, Monastère royal de Brou, photo Hugo Martens

Odyssée des animaux

Frans Snyders et Jan Wildens, Le lion mort, Bordeaux, musée des Beaux-Arts, photo L. Gauthier

Odyssée des animaux

Jan Fyt, Le marché aux poissons, Anvers, museum Rockoxhuis, (c) KBC Group, La Maison Rockox

Odyssée des animaux

Peeter Boel, Nature morte de chasse avec un cygne, Rotterdam, Musée Boijmans Van Beuningen, (c) Studio Tromp, Rotterdam

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.