Prince de Ligne (Charles Joseph), Coup d’œil sur Belœil, Bruxelles, 1781, estimation 2-3.000 euros, lot 203 de la vente de la bibliothèque de Pierre Bergé, II, Paris, les 8-9 novembre 2016 – www.pba-auctions.com

Les 8 et 9 novembre prochains, PBA en association avec Sotheby’s procédera à la deuxième vente de la bibliothèque personnelle de Pierre Bergé. Evénement s’il en est, cette vacation dédiée à l’Europe littéraire au XIXe siècle, sans doute la part la plus intime de la collection Bergé, se profile dans la suite logique d’une première vente qui a eu lieu en décembre 2015 et qui a atteint quelque 12 millions d’euros ! Ce florilège de 380 lots reflète le goût Bergé, avec des lots phares comme le manuscrit autographe de Sade de L’histoire secrète d’Isabelle de Bavière, reine de France (lot 212, estimation 60-80.000 euros), l’exemplaire annoté par Stendhal de ses Promenades dans Rome (lot 340, 100-150.000 euros) et de nombreux ouvrages de Flaubert comme l’extraordinaire manuscrit autographe de Par les champs et les grèves (lot 351, estimation 400-600.000 euros). Le même montant est attendu pour le manuscrit de Mallarmé pour Les Noces d’Hérodiade (lot 466).

Ce goût s’exprime aussi dans le choix d’exemplaires portant des envois autographes entre les différents acteurs de la vie intellectuelle et artistique du XIXe siècle comme Balzac, Verlaine ou Hugo (dont un exemplaire unique de La Légende des siècles, enrichi d’un dessin original à l’encre violette de Victor Hugo, proposé 60-80.000 euros, lot 291). Sa bibliothèque a été choisie sans distinction de cultures, avec des ouvrages dans la langue originelle de ses auteurs préférés qu’ils soient russes (Tolstoï, Dostoïevski, Pouchkine), germaniques (Goethe, Kierkegaard) ou américains comme Walt Whitman ou Edgar Poe.

La Belgique aussi est présente parmi tous ces trésors avec le Prince de Ligne et deux de ses écrits au sujet des jardins, et plus particulièrement de son splendide domaine de Belœil. Son Coup d’œil sur Belœil en édition originale a été imprimé sur la presse particulière du prince jardinier, qui y décrit les jardins qu’il avait aménagés selon ses goûts personnels qui vont à l’encontre des jardins qui ne respectent pas la nature. Ces livres en très petit nombre étaient destinés aux intimes. Ce plaisant exemplaire décoré et conservé dans sa brochure d’origine est celui de l’abbé Delille. Il est attendu autour de 2-3.000 euros (lot 203), le même montant que son autre opus Mon refuge où il revient sur son goût pour les jardins (lot 204).

Pierre Bergé

Prince de Ligne, Coup d’œil sur Belœil, 1781, pba-auctions

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.