« J’adore les vieux jeux vidéo et leurs gros pixels », dit Marc Renard devant ses nouvelles toiles à découvrir à la MM Gallery sur la place du Jeu de Balle. Ce fou de l’abstraction peint depuis 40 ans. Quarante années de questionnements devant la toile. Une vie !

Des couleurs fluo : jaune, rouge, orange, vert. Un bleu profond. Marc Renard crève l’écran de la toile. Il fait exploser les deux dimensions. Voyez ce grand format (180 x 256 cm) dans lequel le visiteur peut presque entrer. Coupes, zones inclinées, diagonales font de la surface de la toile une zone à multiples plans. Il y a ici, juste à fleur de canevas, puis plus loin, comme à l’horizon. Entre les deux, des possibilités de se perdre. Utilisant des trames qu’il a trouvées sur le marché – adhésif strié de petits trous – ou des trames qu’il créé sur ordinateur puis fait réaliser, Marc Renard les applique sur la toile déjà marquée de plusieurs couches de couleurs. Par-dessus, il vient avec un rehaut. Lorsque le pochoir est retiré, qui peut encore dire ce qui est devant, ce qui est derrière ? Le dernier ajout de couleur semble une forêt tropicale en arrière-plan. Le rose à l’aérographe nous saute au visage comme une première impression. Il a pourtant été peint en tout premier lieu.

Sur un petit format, l’accumulation des grilles de petits points en bleu foncé et en argenté fait comme des claustras. Grilles qui cachent au regard le réel qui est dehors. On se croit devant une fenêtre avec vue floutée sur un paysage. L’intérieur donne sur l’extérieur, les aplats en avant-poste sont en fait en arrière fond. Sur cet autre grand format, les plans inclinés jouent avec votre équilibre. Ca tangue vers la droite, puis vers la gauche. L’horizon se trouve au bout d’une trame de petits points. Le ciel est blanc. Mais s’agit-il d’un paysage ? Marc Renard raconte qu’il a été fasciné par sa visite à Times Square. Les lumières, les couleurs. L’artiste serait il un paysagiste des cités ? Cités ultra-urbaines et cités des jeux vidéo ? Celles rêvées, labyrinthes, jeux de cache-cache. Le peintre nous fait entrer dans une autre dimension. Mais est-ce la troisième seulement ? A voir sans tarder !

Marc Renard
Axiomatic
MM Gallery
68 place du Jeu de Balle
1000 Bruxelles
Jusqu’au 30 octobre

Du vendredi au dimanche de 11h à 17h30
http://www.mmgallery.be/

Marc Renard

Marc Renard, 2016, courtesy l’artiste et MM Gallery Brussels

Marc Renard

Marc Renard, 2016, courtesy l’artiste et MM Gallery Brussels

Marc Renard

Marc Renard, 2016, courtesy l’artiste et MM Gallery Brussels

Marc Renard

Marc Renard, 2016, courtesy l’artiste et MM Gallery Brussels

Marc Renard

Marc Renard, 2016, courtesy l’artiste et MM Gallery Brussels

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.