Gisbert Combaz, Premier Congrès International des Avocats, Bruxelles, Août 1897, Chromolithographie, estimation 1.500-2.000 euros, lot 36, vente Collection Wittamer le 17 octobre 2016 chez Piasa à Paris – www.piasa.fr

Le 17 octobre prochain, cette affiche de Gisbert Combaz (1869 -1941) sera mise à l’encan chez Piasa. Elle est l’un des 131 lots composant la Collection Wittamer, « la plus belle collection d’affiches Art nouveau belge au monde » ! Et ce n’est pas François Mathey, ancien conservateur du Musée des Arts Décoratifs de Paris, qui dira le contraire. Ecrivant textuellement en préambule de cette vacation parisienne : « Les collections, certes, sont rares. Celle-ci qu’ont réunie Monsieur et Madame L. Wittamer est particulièrement édifiante puisque, très limitée dans le temps, sensiblement de 1895 à 1905, elle fait revivre d’autant plus intensément les mille et insignifiants événements de ces années où s’élabore notre société moderne. Nous savions l’importance des mouvements artistiques et littéraires en Belgique en ces années de transition, mais l’affiche nous révèle brutalement qu’il ne s’agit pas de joutes académiques mais de véritables luttes auxquelles le peuple lui-même est invité à participer ».

Cette introduction accompagne un catalogue qui illustre la vitalité de cet art d’avant-garde collectionné par les propriétaires d’un des hôtels de maître les plus fameux de Horta. Art nouveau donc, sur tous les plans, mais avec une grande diversité au niveau des artistes, d’un art plus social défendu par Laermans à la frivolité de certaines créations de Privat-Livemont qui met la femme à toutes les sauces pour les besoins de la publicité ! Ses affiches n’en demeurent pas moins très seyantes avec des élégantes prises dans une valse de fleurs ou d’arabesques.

Gisbert Combaz occupe une belle place dans cette prestigieuse collection privée avec 24 lots composés de lithographies en couleurs, de dessins originaux à la gouache, au fusain, à l’aquarelle ou à l’encre ainsi que d’études de motifs et d’ornements. Cet affichiste qui fut en outre professeur, savant, auteur, peintre, musicien, sculpteur et éminent spécialiste de l’art oriental, montre avec cette grande affiche pour le Congrès International des Avocats (lot 36, estimation 1.500-2.000 euros) la diversité de son talent qui passe ici du purement décoratif à une singularisation des avocats chez qui l’on voit poindre un air de malice, malgré un traitement synthétique et puissant des formes et des couleurs.

gisbert combaz

Gisbert Combaz, Premier Congrès international des Avocats, Bruxelles, 1897, chromolithographie, collection Wittamer, Piasa-Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.