Cimier de danse Chi Wara, Mali, Collection Leslie Sacks, lot 11, estimation 20-30.000 euros, vente chez Native à Bruxelles le 22 octobre 2016 – www.native-auctions.com

L’entièreté de la collection d’art africain de Leslie Sacks à l’encan à Bruxelles dans une salle bruxelloise encore toute jeunette ! Un coup de poker pour Native et une aubaine pour tous les amoureux du continent noir : 162 pièces, de la cuiller Dan (2-3.000 euros) au siège Luba-Hemba (30-40.000 euros) et du Mali à l’Afrique du Sud. Un ensemble dont le cœur bat au rythme de son collectionneur éclairé et sensible, Leslie Sacks, connu dans le milieu comme marchand d’art… moderne ! L’homme a en effet passé sa vie professionnelle à défendre et à vendre l’art d’après-guerre, en Afrique du Sud puis en Californie, tout en cultivant personnellement une passion pour les arts africains.

Collectionneur épris et émerveillé par les objets rituels de ces civilisations, ils les a rassemblés pendant une quarantaine d’années, les choisissant raffinés, délicats, pleins de sensibilité. L’ensemble respire d’un même élan, d’un même goût, d’une même « recherche des différentes solutions esthétiques au traitement d’un sujet commun, apportées par les artistes issus de différentes cultures, aires géographiques ou temporelles ». Les arts africains s’y déploient dans toute leur splendeur, avec quelques déclinaisons autour des poulies de métiers à tisser, de masques, coiffes, appuis-tête et autres cuillers qu’il collectionnait par séries.

La coiffe antilope Bamana Chi Wara provenant du Mali et acquise par Leslie Sacks auprès du collectionneur et marchand Philippe Guimiot à Bruxelles (!) est une des pièces les plus en vue de l’ensemble. Elégante et presque classique, elle renvoie à l’antilope mais aussi au pangolin ou au caméléon. Evocation synthétique de la force et de la fierté animale, cette sculpture en bois de près d’un mètre de haut, patinée par le temps et les rites, date du début du XXe siècle. Les cornes s’élancent contrebalancées par une grande tête fuselée. L’échine se crante et s’évide mais la base est solide.

Documentée, elle a été analysée par plusieurs experts comme toutes les pièces de la collection. Celle-ci a d’ailleurs fait l’objet d’une publication qui fait autorité parmi les spécialistes. Intitulé African Art, from Leslie Sacks, cet ouvrage a été édité par Skira en 2013. Ce magnifique cimier, qu’il faut imaginer porté avec un costume de raphia lors de rites agraires, est attendu autour des 20-30.000 euros, légèrement moins que le top lot, un siège cariatide Luba/Hemba provenant du Congo RDC et figurant en couverture du catalogue de Native et du Skira. Respect !

 

native-leslie-sacks

Cimier de danse Chi Wara, Mali, Collection Leslie Sacks, vente chez Native, Bruxelles, le 22 octobre 2016

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.