Axel Johannes Salto, Fetish, Vase en grès émaillé, ca. 1960, estimation 80-120.000 euros, lot 71 de la vente Design scandinave du 14 septembre 2016 chez Piasa à Paris – www.piasa.fr

Ce vase qui se rapproche davantage d’une sculpture que d’un objet décoratif ou usuel représente, avec une bonne vingtaine d’autres lots, l’univers si particulier d’Axel Salto (1889-1961) au sein de la vente scandinave de la maison Piasa. Centrée sur le mobilier et les luminaires de quelques grands noms comme Aalto, Tynell, Wegner ou Kjaerholm, la vacation fait également la part belle aux tapis, sculptures et autres céramiques. Axel Salto demeure en la matière un des artistes iconiques. Artiste, peintre et poète, il est avant tout un spécialiste du grès. Figure incontournable de la Manufacture royale de Copenhague, il est un des artistes danois les plus prolifiques et singuliers de son époque.

Un rapide coup d’œil sur les vases, pots et coupes qu’il a imaginés, cannelés, hérissés de boutons en pleine germination, tachetés ou imbriqués de feuilles et de branches, laisse entrevoir l’étendue de sa force créatrice. Sans cesse alimenté par la nature – sa source d’inspiration en perpétuel renouveau – Salto étudie la matière et ses formes qu’il pousse dans ses derniers retranchements. Débutant par des cannelures, il étudie ensuite les inflorescences et développe les boutons. Prêts à éclore, ceux-ci donnent naissance aux germes pour atteindre l’apothéose de sa création dans son style germination. Les boutons se tendent, grands et petits, ils montent et s’abaissent dans un rythme riche et abondant.

L’étude des couleurs est inséparable de cette recherche formelle. Les glacis, les patines et vernis mouchetés donnent à ses formes organiques une polychromie subtile qui évoque tantôt la mousse ou le lichen, tantôt la terre, l’humidité, le feu. Son Fetish est une pièce à part, de par sa forme inédite, sa polychromie – entre le bleu, le marron et le noir – et sa taille (H 53 × Ø 33 cm). Son rendu suggère une matière vivante dans un mouvement ascendant qui va au-delà du monde végétal. Cette pièce, d’un artiste qui possède des œuvres aux musées de Sèvres, de Stockholm ou de South Kensington, est attendue autour des 80-120.000 euros.

Salto

Axel Salto, Fetish, grès émaillé, ca.1960, lot 71, Design scandinave, Piasa (c) Piasa

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.