Depuis les années 1970, Jean-Pierre Maury utilise l’ordinateur pour modifier des images. Héritier du mouvement cinétique et d’artistes tels que Vasarely, il est un des précurseurs en Belgique de ce qu’il nomme lui-même la Mouvance construite. Aujourd’hui, il fête 50 ans de peinture avec une exposition à la Galerie Quadri.

Utilisant un seul et même motif récurrent, une croix à branches égales, Jean-Pierre Maury (Bruxelles, 1948°) le répète puis le tord, le distord, créant une image qui semble se mouvoir sur la surface. Au fil de 20 acryliques sur carton ou MDF, la plupart au format carré, cette croix, rencontre d’une verticale et d’une horizontale, répétée, crée une séquence qui elle-même devient un motif. Puis Maury y ajoute un geste perturbateur. Un mouvement de torsion, d’arrondissement des aplats. L’œil du spectateur frise. Rien ne va plus. Ce ne sont plus des croix, c’est une envolée, un tourbillon, une erreur de la rétine. Ici, sur le fond brun du MDF, l’accumulation de croix tapisse la surface d’un noir intense et uniforme. Les formes se transforment, disparaissent, se noient, réapparaissent. Là, sur un fond blanc, de larges croix, comme pixellisées, forment des amas presque organiques. On y voit bientôt des filaments d’ADN, ou des feuilles.

Jean-Pierre Maury est un des cofondateurs, avec Baugniet, Bauweraerts, Delahaut, Husquinet, Maury, Noël et Wuidar, de la revue MESURES art international, née le 23 janvier 1988. Publiée en langue française, elle se consacrait exclusivement à l’art d’esprit construit et donnait la prédominance aux textes théoriques d’artistes de cette mouvance. Elle connaîtra six numéros et dix expositions étalés de 1988 à 1996.

L’artiste a eu, de juin à août, une mini-retrospective de son travail, au Musée d’Art contemporain Les Bains-Douches d’Alençon. L’exposition Collection particulière montrait les tableaux de Jean-Pierre Maury que l’architecte et collectionneur René Mathy-Gallot a rassemblés depuis 1972. Devenu ami de l’artiste après l’avoir rencontré dans son atelier à Bruxelles en 1972, René Mathy-Gallot lui a acheté quatre tableaux de vingt-six centimètres de hauteur. Ainsi débutait une collection qui se caractériserait par les petits formats et les notions de mouvement et d’évolution continue. L’artiste et le collectionneur décidèrent que chaque nouveau tableau déterminant de Jean-Pierre Maury, et dont la hauteur ne dépassait pas vingt-six centimètres, intégrerait la collection de René Mathy-Gallot. La collection réunit aujourd’hui plus de soixante œuvres et offre un vaste panorama rétrospectif sur l’œuvre de Jean-Pierre Maury et son évolution.

Première dernière
Jean-Pierre Maury
Galerie Quadri
105 avenue Reine Marie-Henriette
1190 Bruxelles
Jusqu’au 17 septembre
Vendredi et samedi de 14h à 18h
www.galeriequadri.be                                                                                 

Maury

Jean-Pierre Maury, MDF, Galerie Quadri

Maury

Jean-Pierre Maury, 2016, Galerie Quadri

Maury

Jean-Pierre Maury, MDF, Galerie Quadri

Maury

Jean-Pierre Maury, 2016, Galerie Quadri

Jean-Pierre Maury, 2015, Galerie Quadri

Jean-Pierre Maury, 2015, Galerie Quadri

Maury

Jean-Pierre Maury, 2015, Galerie Quadri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.