C’est la quatrième exposition d’art contemporain organisée par le Centre culturel italien à Bruxelles sur le thème du dialogue entre des artistes italiens et belges émergents.

Depuis novembre 2015, on a pu voir rue de Livourne Davide Bertocchi en conversation avec Joris Van de Moortel, Enrico Gaido de Turin et Freek Wambacq de Bruxelles, Margherita Moscardini avec le collectif belgo-américain Futurefarmers.

Halfway présente Laura Viale et Stijn Cole, deux artistes qui ont chacun travaillé sur un lieu situé exactement entre leur ville d’origine respective, Turin et Ghent. Sur la carte de l’Europe, il s’agit d’un endroit en pleine campagne près de Vittel, en France. Un lieu de résidences pour artistes. Les paysages de Lorraine furent parfaits pour accueillir ces deux artistes en quête de ce qu’il se passe à l’interstice entre nature et artifice, environnement extérieur et dimension mentale.

Laura Viale présente une très belle série de dessins à la mine de plomb, réalisés par frottage des surfaces des grottes qu’elle visite. Ainsi que des photos d’arbres et de ramures, la nuit, dans une lumière bleutée accentuée pour être presque cobalt. C’est la relation de l’humain avec la nature qui occupe cette artiste italienne qui vit et travaille à Bruxelles. Le regard du regardeur sur les ramures et le toucher des mains du visiteur sur la texture rugueuse des grottes… Très poétique.

Pour faire lien avec cette conversation sensuelle avec la nature, voici Stijn Cole qui, lui, décompose le paysage en centaines de carrés – sortes de gros pixels – dans lesquels il place les teintes du paysage. Comme une image agrandie mille fois dont les pixels apparaissent mais qui n’est plus lisible, c’est une palette de couleurs qui prend tout l’espace. Ici une gamme de verts, allant du bleu au presque jaune ou gris, détaille de manière uniquement chromatique ce qui est à voir face à l’artiste. Nous ne sommes pas surpris que cet artiste flamand soit représenté par la même galerie anversoise – Van De Weghe – que Jean-Marie Bytebier, que nous avions découvert au Musée d’Ixelles. Un goût immodéré pour le paysage !

L’espace dédié à l’art contemporain au Centre culturel italien est un peu étrange. Il faut trouver son chemin dans un dédale de bâtiments. L’initiative de présenter ensemble un artiste italien et un artiste belge reste intéressante. Affaire à suivre.

Laura Viale – Stijn Cole
Halfway
Centre culturel italien
38B rue de Livourne
1000 Bruxelles
Jusqu’au 30 juin
Du lundi au vendredi de 9h30 à 13h et de 14h à 17h

Laura Viale

Laura Viale, Inframondo, Institut culturel italien

Laura Viale

Laura Viale, IIC, Institut culturel italien

Laura Viale

Stijn Cole, Institut culturel italien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.