Pour sa troisième exposition bruxelloise, la galerie française La Forest Divonne, fraîchement installée dans une belle demeure Art nouveau à Saint-Gilles, a choisi de montrer les travaux de Jean-Bernard Métais autour du temps.

Jean-Bernard Métais est un artiste multiple (photographe, sculpteur, dessinateur, etc.). Il est connu pour ses œuvres monumentales, sculptures épurées et poétiques qui se dressent en France, en Amérique du Nord et du Sud, en Chine ou au Japon. Pour sa troisième exposition, la galerie La Forest Divonne a choisi de montrer ses travaux de taille plus humaine autour du Temps impartis 1990-2016. Dans ce très bel espace à Saint-Gilles, Jean-Bernard Métais se penche sur le temps qui passe. Ce temps qui file entre les doigts tels des grains de sable, ce temps que l’on voudrait retenir, avancer, changer parfois.

L’artiste français né en 1952, qui travailla en résidence à la Fondation Cartier en 1990, explore la notion du temps à travers plusieurs de nos sens : la vue bien sûr, l’ouïe, le toucher et même l’odorat. Ses réflexions l’ont mené à réaliser de grands sabliers, soit autour de formes souvent identiques, parfois différentes, soit autour d’un mot comme DEPOSSESSION qui apparaît en filigrane une fois le sable passé de l’autre côté. Fixer l’aléatoire, révéler l’invisible, traverser le miroir, humer le temps passé – les très belles œuvres de Métais sont à la fois ludiques et terriblement profondes. Le mot ICI révélé lorsque l’on tourne le cylindre de verre nous rappelle cruellement que c’est ici et maintenant : nous sommes mortels et nous jouissons. Ses Sabliers attrape-temps sont réversibles alors que le temps ne l’est jamais. Le sable noir de Stromboli s’égrène dans un frottement musical : écouter le temps.

Dans une autre œuvre étonnante, Cent ans, l’artiste a choisi un vin de 1914 – un nectar de collectionneur produit par sa famille à Turenne – et l’a retenu dans un alambic que le spectateur est invité à humer : sans doute l’unique manière de sentir le siècle. L’artiste montre de grandes photos non retouchées des cuves contenant du vin en fermentation ou simplement des dépôts : les couleurs montrent l’effet du temps sur la matière. Ses travaux les plus récents illustrent les mots au moyen de la lumière phosphorescente des néons. Entre sable et lumière, les Litanies aléatoires et les Etre mot de Métais sont mouvants et captivants.

Jean-Bernard Métais
Temps impartis : 1990-2016
Galerie La Forest Divonne
66 rue Hôtel des Monnaies
1060 Bruxelles
Jusqu’au 11 juillet
Du mardi au samedi de 11 à 18h
www.galerielaforestdivonne.com

Jean-Bernard Métais

Jean-Bernard Métais, Sablier réversible, 2016 et Cent ans, 2016, (c) galerie La Forest Divonne

Jean-Bernard Métais

Jean-Bernard Métais, Sablier réversible, 2016, (c) galerie La Forest Divonne

Jean-Bernard Métais

Jean-Bernard Métais, Temps impartis:1990-2016, (c) galerie La forest Divonne

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.