« J’aime partager mon travail avec les autres, les inviter à participer, à intégrer leurs idées dans mon travail, en leur offrant des parties à faire que j’appelle des invitations », dit Françoise Schein, dont nous avions pu voir une retrospective très précise au Civa en mars 2014. Cette artiste internationale a été invitée par la Centrale et sa directrice artitique Carine Fol à mettre sur pied une œuvre participative pour les 10 ans du centre d’art.

Le Grand Banket est un ensemble de 10 tables recouvertes de carreaux de céramique émaillée – le médium de prédilection de Françoise Schein – qui ont été peints par plus de 120 habitants du quartier au fil de plusieurs ateliers organisés cet hiver. Chaque participant ayant reçu quatre carreaux blancs devait y peindre sa vision du repas, moment de partage ou plus simplement ce qu’il aime manger. Les peintres de tous âges et cultures ont travaillé accompagnés par l’artiste mais aussi par deux philosophes qui ont débattu avec eux pour les faire avancer dans leur réflexion sur le repas. Le thème du repas et du banquet touche tout le monde, tant dans ses aspects simplement gourmands que dans ses implications sociales et philosophiques. Le repas, ce moment de partage et d’échange. Schein aborde les thématiques du vivre ensemble, des droits fondamentaux et de la problématique des frontières culturelles et géographiques depuis plus de 30 ans.

Les carreaux peints sont ensuite cuits. L’ensemble des assiettes, reliées par un long tube digestif dessiné par l’artiste, compose les surfaces de 10 tables. Dimanche 26 juin, ces tables seront inaugurées lors d’un événement festif qui rassemblera sur la place Sainte-Catherine tous les participants, pour un moules-frites presque breughélien. Ensuite, les tables œuvres seront installées de manière pérenne au Quai du Commerce. Les habitants du quartier pourront les utiliser pour un pique-nique, un rendez-vous…

Née à Bruxelles, Françoise Schein y étudie l’architecture à La Cambre. Elle quitte ensuite la Belgique pour New York, où elle obtient un Master Degree en Urban Design & Architecture et où elle restera 11 ans. En 1985, sur un trottoir de Soho (110, Greene Str.), à la demande d’un entrepreneur, elle installe une cartographie du métro en acier et verre, incrustée dans le béton, graphique comme un réseau d’artères. Revenue en Europe en 1989, elle travaille sur la station de métro Concorde à Paris, inscrivant sur la voûte de celle-ci la déclaration des droits de l’homme à l’aide de milliers de carreaux de céramique vernis. A Bruxelles, elle habille la station de Saint-Gilles. Ce sera ensuite Lisbonne, Stockholm…

Monumentaux, urbains, ses projets allient le sens de l’espace propre aux architectes avec des extraits de textes sur les droits civiques ou littéraires. Œuvre totale, chaque station est pensée en fonction de la ville qui l’abrite. Schein continue de voyager, laissant une œuvre dans presque chaque ville où elle séjourne : Haïfa, Berlin ou Brême. Rendez-vous donc ce dimanche place Sainte-Catherine, pour profiter du spectacle de cet immense et joyeux banquet.

Making-of Le Grand BanKet @ CENTRALE
44 place Sainte-Catherine
1000 Bruxelles
Jusqu’au 28 août

www.centrale.brussels

banket

Atelier pour Le Grand Banket, la Centrale, Françoise Schein

Banket

Atelier pour Le Grand Banket, la Centrale, Françoise Schein

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.