La galerie Thomas Rehbein de Cologne, qui a installé sa succursale Dear Future Me depuis plus d’un an à Bruxelles au Rivoli Building, ouvre un deuxième espace pour quelques semaines, au même endroit. L’occasion de découvrir une plus large sélection des artistes internationaux représentés par ce couple enthousiaste, Thomas et Sylvia Rehbein.

Dans le premier white cube, une artiste américaine, Dove Bradshaw, avec de subtils grands formats sur toile, et dans leur nouvel espace, un photographe allemand, Andreas Gefeller. L’ensemble est comme toujours d’excellente tenue, avec des œuvres qui ont déjà fait leur chemin dans le marché de l’art et que la galerie aime à faire découvrir aux Bruxellois.

Alchimie météorologique

Des montants de bois couverts de soufre, posés sur des feuilles d’argent, transforment celles-ci en cuivre. Laissée dehors, sous la pluie, le soleil et le vent, une toile recouverte de feuilles d’argent va s’altérer doucement. Le cuivre qui s’oxyde prend de délicates teintes turquoises… Ces transformations chimiques et d’autres font partie du corpus du laboratoire de Dove Bradshaw (1949, New York). Cette artiste américaine crée des toiles et des sculptures qui portent en elles leur propre processus de création. L’artiste sélectionne des matériaux et des modus operandi. C’est ensuite une longue alchimie entre ces matériaux et des contingences extérieures qui vont des réponses chimiques à la météo. Le vent, la pluie, le soleil vont marquer l’œuvre.

Ainsi, finalement, c’est la marque du temps, les traces des heures du jour et de la nuit, du temps qui s’égrène qui sont à voir dans ses somptueuses propositions. Les textures et les matières qui se déploient sur la toile gardent leur part de mystère. On y voit quelque chose qui s’approche de l’art abstrait. Mais rien n’est peint, tout est induit, par la chimie et par le temps.

Dove Bradshaw a reçu de nombreux prix internationaux pour son travail. Ses œuvres font partie des collections du MoMa, du Met et du Whitney à New York, de la National Gallery of Art et de la Philips Collection à Washington, du Museum of Contemporary Art de Los Angeles, du British Museum et du Centre Pompidou, entre autres.

Alchimie en perspective

Sur l’asphalte, quelques pétales de fleurs de cerisiers du Japon. Minuscules points roses pâles sur le noir de la route. La grille régulière créée par les montants de bois d’une pergola, griffée des rameaux et tiges d’une plante grimpante. Une grande zone jaune, parquée de traits blancs réguliers… Les photographies de Andreas Gefeller (1970, Allemagne) invitent notre œil au vertige, celui qui fait vaciller entre le très petit et le très grand.

Andreas Gefeller crée des compositions à partir d’une large série de photographies de détails, qu’il prend au zénith de ceux-ci. Ensuite, sans autre manipulation que la lente recomposition d’un immense puzzle, il met côte-à-côte tous ces clichés, pour réaliser une grande image dont la perspective est transformée. Pour sa série Supervisions, présentée ici, c’est une vue à vol d’oiseau, mais aussi comme une mise à plat du réel qui est à voir. On voit quelque chose qui est à la fois reconnaissable et étrange. A la fois descriptif et abstrait. Par ce procédé artisanal de patchwork, les propositions deviennent presque picturales dans leur composition. Les lignes et surfaces donnent à voir une autre dimension, plus narrative.

Basé à Düsseldorf, Andreas Gefeller est gradué en photographie de l’université de Essen. Ses œuvres sont présentes dans les collections permanentes de plusieurs musées internationaux.

Dove Bradshaw
et
Andreas Gefeller
Dear Future Me
Rivoli Building
690 chaussée de Waterloo
1180 Bruxelles
Jusqu’au 9 juillet
Du vendredi au samedi de 14h à 18h
www.rehbein-galerie.de

 

Bradshaw Gefeller

Dove Bradshaw, Contingency Traces, Galerie Rehbein – Dear Future Me

Bradshaw Gefeller

Dove Bradshaw, Contingency Traces, Galerie Rehbein – Dear Future Me

Bradshaw Gefeller

Andreas Gefeller, Cherry blossoms on asphalt, Supervisions, Galerie Rehbein – Dear Future Me

Bradshaw Gefeller

Andreas Gefeller, Plant and Pergola, Supervisions, Galerie Rehbein – Dear Future Me

Bradshaw Gefeller

Andreas Gefeller, Parking Lot, Supervisions, Galerie Rehbein – Dear Future Me

Bradshaw Gefeller

Andreas Gefeller, Supervisions, Galerie Rehbein – Dear Future Me

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.