Décidément, Chantal Bauwens, de l’Espace B à Glabais, aime qu’on lui raconte des histoires, qu’on lui dise des contes. Une fois de plus, à ses cimaises, voici des artistes qui, comme Lionel Vinche, Maryline Coppée ou Philipe Dubit, creusent leur voie du côté de la narration. L’image – le dessin, la gravure, etc. – est la porte d’entrée d’un univers riche dont la palette de suggestions est large et dépasse clairement les mesures du support.

Voici deux artistes et un travail à quatre mains. Voici Dominique Baudon (1961), artiste pluridisciplinaire et professeur en Création transdisciplinaire à l’Académie des Beaux-Arts d’Arlon. Et Kikie Crêvecoeur (1960), graveuse, professeur de gravure et de lithographie à l’Académie des Beaux-Arts de Watermael-Boisfort et membre actif du collectif d’artistes Razkas à Bruxelles depuis 1985. On avait adoré ses Gommes et lithos, compositions mosaïques au Salon d’Art en 2013. Elle a fait l’objet d’une rétrospective en 2005 au Centre de la Gravure de La Louvière.

Pour des raisons de distance géographique entre leurs domiciles respectifs, les deux artistes ébauchent une correspondance postale. Kikie Crêvecoeur initiant une première série d’œuvres sur laquelle Dominique Baudon intervient dans un deuxième temps, renvoyant l’œuvre entamée à la première, dans un aller-retour au bons soins du facteur, jusqu’à satisfaction des deux protagonistes. Ensuite, une nouvelle série suivra le même trajet postal, mais initiée par Dominique Baudon. Ainsi sont nées plusieurs séries d’œuvres au format postal ! Oui, un échange sous enveloppe, à l’ère de l’email ! Un truc ahurissant, donc, voire vintage, processus qui ajoute de la saveur à leurs propositions.

Dominique Baudon manie l’aquarelle et le collage, explorant les sujets du corps et de la féminité. Kikie Crèvecœur, dont on connait bien les gravures et les tampons à la gomme taillée utilise cette fois-ci le dessin au trait, les pointillés, ainsi que des ajouts de textes. De ce travail à quatre mains émergent des images multicouches, pleines d’yeux, de bouches, de visages. Parfois un ours, parfois une tête de loup. Des œuvres qui racontent des histoires… Toute une cosmologie d’éléments tirés du quotidien, du ressenti, de l’émotion, du conte, appliqués selon le principe d’un puzzle sauvage. Cette écriture automatique à quatre mains, c’est l’occasion pour deux univers, deux inconscients, deux vies de se croiser et de croiser leurs expressions. D’où sortent d’autres signifiants, plus mystérieux, plus épais, plus riches. C’est à la fois dense et ludique, prenant et léger.

Dominique Baudon et Kikie Crêvecœur
Tête-à-tête étoilé
Espace B
33A haute Rue
1473 Glabais
Jusqu’au 29 mai
Samedi et dimanche de 14h à 18h
www.espaceb.be

crevecoeur Baudon

Kikie Crêvecœur, Dominique Baudon, Les questions, 2015, Espace B, courtesy des artistes

Baudon, Crêvecœur

Kikie Crêvecœur, Dominique Baudon, Charivari II, 2016, Espace B, courtesy des artistes

Baudon, Crêvecœur

Kikie Crêvecœur, Dominique Baudon, Nuages de pensées, 2016, Espace B, courtesy des artistes

Baudon, Crêvecœur

Kikie Crêvecœur, Dominique Baudon, O lapin, 2015, Espace B, courtesy des artistes

Baudon, Crêvecœur

Kikie Crêvecœur, Dominique Baudon, C’est long minuit, 2015, Espace B, courtesy des artistes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.