Invité d’honneur de la YIA – Young International Art Fair, Mathias Kiss donne, par ses réflexions sur les codes passés et futurs de l’habitat, le ton de cette première sortie à Bruxelles pour cette foire installée au Carreau du Temple à Paris. Magnifiquement étendue sur les six étages du Louise 186, ce bâtiment témoin actuel de l’urbain, lieu ouvert à toute installation contemporaine avec un regard plongeant sur les belles artères de la capitale belge, la YIA accueille 35 galeries venues de France, Espagne, Hollande, Italie, Royaume-Uni, Slovaquie mais aussi d’Asie et des USA. Sept galeries belges parmi lesquelles Mazel et l’excellente Feizi ponctuent la visite de leur choix de qualité. Parmi ceux-ci la galerie anversoise Van De Weghe présente le très beau travail de Jean-Marie Bytebier dont l’exposition a lieu actuellement au Musée d’Ixelles.

Consacrée aux artistes dits émergents, quelques noms précités prouvent que la foire est ouverte aux mélanges des genres et des techniques. Parmi les découvertes étonnantes, le travail de Raphaël Denis et son immense bunker en référence à la Deuxième Guerre mondiale. Nous avons été intriguée par l’intemporalité des masques de Camille Leherpeur chez Archiraar et par l’homme en plumes de Lucy Glendinning ; et attirée par la puissance des bronzes de Stefan Papko qui œuvre autour des alpinistes et du rapport à la nature. Très beau coup de cœur pour les dessins sur papier kraft de Sarah Jérôme pour qui « le corps est notre dénominateur commun et la scène de nos désirs et nos souffrances. »

Egalement pour les photos de Hervé Guibert en parallèle avec un bel ensemble de Jacques-Henry Lartigue à la galerie Alain Gutharc et pour le travail de Bianca Argimon qui est présentée en solo sur le stand de la galerie L’Inlassable. A voir aussi les photos de Jacqueline Devreux, les dessins au graphisme fantastique de l’Uruguayen Alexandre Garcia, les feuilles et fleurs de Paolo Giardi, et la série photographique de Micky Clément (on s’y sent en vacances). Une foire initiée par Romain Tichit qui vaut également le détour entre Independent, Art Brussels et Poppositions.

YIA art fair
186 avenue Louise
1000 Bruxelles
Jusqu’au dimanche 24 avril
http://yia-artfair.com/

Bianca-Argimon

Bianca Argimon, (c) galerie l’Inlassable

Micky-Clement

Micky Clement, Waiting Period, (c) galerie Derouillon

Camille-Leherpeur

Camille Leherpeur, Priest’s mask, (c) Archiraar Gallery

Stefan-Papco

Stefan Papco, Pavel, (c) Zahorian & Espen

Alexandro-Garcia

Alexandro Garcia, (c) galerie Christian Berst

Satoshi-Saïkusa

Satoshi-Saïkusa, (c) galerie Da-End

Sarah-Jérôme

Sarah Jérôme, (c) galerie Da-End

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.