Barry Flanagan, Lièvre avec un télescope, 1990, maquette en cire et fil d’acier, pièce unique, H. 51,5 cm, lot 89, estimation 20-30.000 euros, vente du 24 avril chez Cornette de Saint Cyr à Bruxelles – www.cornettedesaintcyr.be

L’animal bondissant aux longues oreilles tendues vers l’arrière renvoie immédiatement à l’artiste britannique Barry Flanagan (1941-2009). On raconte qu’il s’y est intéressé suite à la vue d’un lièvre courant dans le massif des Downs au Sussex. Cette expérience magique aurait déclenché chez lui une passion particulière pour cet animal qui avait déjà attiré l’attention des Anciens. Les Egyptiens comme les Chinois y voyaient un symbole de vie et d’immortalité. Nous ne sommes pas loin des animaux dynamiques de Flanagan qui sautent dans la vie et volent les oreilles au vent !

Chantre de ce petit mammifère proche du lapin, le sculpteur en a réalisé d’innombrables versions en bronze qu’il a placées et exposées de par le monde. Représentant de la Grande-Bretagne à la Biennale de Venise en 1982, il a souvent montré ses bronzes en extérieur : à New York en 1995-1996, à Chicago en 1996. Trois ans plus tard, c’est au tour de Bruxelles où la Galerie Hufkens lui consacre une exposition en solo. S’en suivront de grandes expos à Liverpool, Recklinghausen, Nice ou Dublin et, en 2011, à Londres à la Tate Modern. Aujourd’hui, ses œuvres sont conservées dans de nombreux musées comme le MoMA à New York, le Metropolitan Art Museum de Tokyo, le Centre Georges Pompidou à Paris ou la Tate à Londres.

Ce Lièvre au télescope que nous propose Cornette à Bruxelles est une pièce unique puisqu’il s’agit d’un modèle en cire et acier réalisé par l’artiste en 1990. Cette pièce fantaisiste teintée d’humour montre une figure mi-homme, mi-animal, les pieds sur terre, la démarche souple et décidée et la tête franchement lapine. Dotée d’un instrument d’optique synthétisé comme l’ensemble de cette figure filiforme, cette pièce est l’un des 280 lots de la vente d’art contemporain et design que Cornette de Saint Cyr organise en marge d’Art Brussels le 24 avril dans son hôtel saint-gillois.

Deux œuvres de Flanagan y sont présentées – la seconde est un bronze – ainsi qu’un très beau Vasalery, une huile sur bois de Tapies, une table et une tapisserie d’Arman, un pastel de Hans Hartung et deux œuvres de Chéri Samba. Au rayon belge, on note Delvoye, Mandelbaum ou Fred Eerdekens. Sans compter l’important volet design de la vacation où des meubles de Nakashima, Printz ou Pesce croisent des créations belges des frères Van Severen ou de Nathalie Dewez.

flanagan-cornette (681x1024)

Barry Flanagan, Lièvre avec télescope, 1990, maquette en cire et fil d’acier, Cornette de Saint-Cyr

 

A propos de l'auteur

Laure Eggericx

Chroniqueuse et journaliste"Historienne de l’art et plasticienne, j’alterne depuis des années la plume et le pinceau pour assouvir et communiquer ma passion de l’art, du patrimoine et de l’architecture. Journaliste pour différents quotidiens (Le Soir, La Libre ...) et magazines (Villas, Les Nouvelles du Patrimoine...), j’ai collaboré à de nombreux ouvrages et expositions concernant aussi bien artistes et artisans qu’architectes contemporains, sites historiques ou balades touristiques. Le marché de l’art est la plus récente corde à mon violon."Laure Eggericx est licenciée en histoire de l’art et archéologie (ULB), graduée en architecture d’intérieur (Saint-Luc-Essai) et diplômée en recherches graphiques et picturales (Académie JJ Gaillard).

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.