Espace B défend avec ferveur Lionel Vinche depuis de nombreuses années. Né en 1936, cet artiste peint et dessine encore quotidiennement. Aujourd’hui, le voici plongé dans les contes de fées. Ceux de notre enfance à tous. Vinche s’amuse à en donner une version non pas littérale et illustrative mais plutôt épicée de ses propres souvenirs, de ses réminiscences et des digressions libres qu’il pratique si bien. Tourner autour du pot, dire les choses, mais juste un peu à côté, pratiquer la paraphrase en image, Vinche aime cela. Ainsi, Blanche Neige trône en maîtresse de cérémonie sur un siège, entourée de quatre nains, dont un qui n’hésite pas se coucher sous ses pieds. La scène prend un aspect sexué assez étonnant. Le Chat Botté ne porte plus de bottes, mais fait de la planche à roulettes avec une charmante petite fille. Peau-d’âne est un petit bonhomme plaqué tout raide dans un âne. Alice n’est plus tellement au Pays des Merveilles. Il pleut et elle s’abrite sour un grand chapeau en compagnie d’un lapin… bleu. Barbe-bleue n’a encore tué aucune de ses femmes, puisqu’il est agenouillé au milieu de la page entouré de quatre femmes nues, toutes bien vivantes, ce qui a l’air de le réjouir. A l’encre noire, hachurant le papier, l’artiste fait naître chaque personnages avec une liberté sidérante. Pourtant, chaque conte est reconnaissable. Chacun de nous sait de quelle histoire il s’agit.

Avec sa patte si reconnaissable, la fausse naïveté de ses propositions, Lionel Vinche nous balade aujourd’hui non pas dans son quotidien mais dans un univers onirique dont les racines se trouvent dans l’enfance. Ce qui voudrait dire que les contes que nous avons tous entendus dans nos jeunes années formes les bases d’une communauté culturelle ou du moins d’une iconothèque collective qui irrigue nos rêves et nos vies, de l’enfance jusqu’à la mort. S’y retrouvent les grands thèmes de l’enfant perdue, du saut dans l’imaginaire, de l’animal doté de talents humains, de la violence, …

Lionel Vinche expose depuis 1963. Il a présenté son travail dans de grands musées et nombreuses galeries belges dont celle de Bernard Cats à Bruxelles avec laquelle il travailla de 1987 à sa fermeture et qui lui consacra plusieurs catalogues. En 2015, une rétrospective lui a été consacrée à la Bibliotheca Wittockiana. Celle-ci s’est accompagnée de la publication du livre Vinche à la lettre publié conjointement par les Editions Espace B et Bibliotheca Wittockiana. Outre sa peinture, il réalisa des fresques murales, des décors pour le théâtre, il s’adonna aussi à la gravure.

Des œuvres plus anciennes sont visibles aussi durant l’exposition.

Lionel Vinche
Il était une fois…
Espace B
33 A rue Haute
1473 Glabais
Samedi et dimanche de 14h à 18h
Jusqu’au 13 mars
www.espaceb.be

LionelVinche-Alice-2015

Lionel Vinche, Alice au Pays des Merveilles, 2015, Espace B

LionelVinche-Peau-d-ane-2015

Lionel Vinche, Peau d’âne, 2015, Espace B

LionelVinche-Chat-Botte-2015

Lionel Vinche, Le Chat botté, 2015, Espace B

LionelVinche-Blanche-Neige-2015

Lionel Vinche, Blanche Neige, 2015, Espace B

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.