Parmi les nombreuses collections d’art d’entreprise qui existent en Belgique, celle du Groupe Lhoist est l’une des plus discrètes. Cette entreprise, toujours familiale, l’un des leaders mondiaux de la production de chaux, chaux dolomitique et autres minéraux, est active dans 25 pays. La construction d’un nouveau siège social à Limelette, en 1990, comporta une dimension artistique. On décida de décorer les murs blancs de photographies qui reflètent l’activité de l’entreprise et des commandes furent passées à des photographes spécialisés de réputation internationale. Ils sont aujourd’hui exposés au Musée de la Photographie de Charleroi.

Ainsi, vous pouvez découvrir une salle entièrement consacrée aux clichés du célèbre couple allemand Bernd et Hilla Becher, spécialiste des sites industriels, dans l’esprit de la nouvelle objectivité des années 1930. Il s’agit ici d’anciens fours à chaux, baignés d’une lumière aussi neutre que possible. On n’y voit aucune fumée ni nuage de poussière, et encore moins un ouvrier. Cette absence est compensée par une série d’Elliott Erwitt, de l’agence Magnum, montrant – non sans une touche d’humour – des ouvriers, chauffeurs surtout, dans des carrières en Allemagne, en Pologne et en Alabama, devant de gigantesques camions ou des grues.

Pour Lhoist, ce qui est important, c’est évidemment la matière première : la pierre, le minéral. C’est ainsi que Josef Koudelka peut montrer des paysages remplis de pierres – c’est une première impression – mais en regardant plus attentivement, on découvre un labyrinthe de formes et de tonalités d’une grande force. On peut dire la même chose du triptyque Abbey Hill, pris en Irlande par Jan Henle, présenté au balcon de l’ancienne chapelle du cloître, devenue aujourd’hui la grande salle d’exposition du musée.

On ne verra ici qu’un aspect de cette collection, qui comprend des œuvres de 400 artistes. Cet ensemble est axé sur l’activité et la vie de l’entreprise. Il ne s’agit pas d’une collection d’art, d’un pays ou d’une période, comme on peut en retrouver dans la majorité des collections d’entreprise – concept plus traditionnel et proche du monde muséal.

La collection Lhoist, si particulière, n’est pas accessible au visiteur dans les bureaux de l’entreprise. De temps en temps, des visites sont organisées pour le personnel. Cela ne signifie pas que le groupe cache jalousement ses trésors, mais amener le public dans des bâtiments où l’on travaille n’est jamais simple. C’est sans doute pour cette raison que Lhoist a récemment acquis 500 tirages de collection de 45 photographes de l’agence Magnum. Ces photos sont destinées à être prêtées à des expositions ou à servir la cause de l’éducation et de la formation en illustrant l’histoire du XXe siècle ! Une initiative précieuse.

Commandes photographiques du Groupe Lhoist
Musée de la Photographie
11 avenue Paul Pastur
6032 Charleroi (Mont-sur-Marchienne)
Jusqu’au 22 mai
Du mardi au dimanche de 10h à 18h
www.museephoto.be

roy-arden

Roy Arden, Chemical Lime, Apex, View of plant from yard, (c) Roy Arden, Collection du groupe Lhoist

Rodney-Graham

Rodney Graham, L’Arbre de la révolution, 1993, (c) Rodney Graham, Collection du groupe Lhoist

josef-koudelka

Josef Koudelka, Flandersbach, Allemagne, (c) Josef Koudelka/Magnum Photos, Collection du groupe Lhoist

Abbey Hill Center

Jan Henle, Abbey Hill, entre 1981 et 2001, (c) Jan Henle, Collection du groupe Lhoist

elliott-erwitt

Elliott Erwitt, Alabama 2000, (c) Elliott Erwitt, Collection du groupe Lhoist

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.