Deux sujets, chacun décliné dans une pièce du Salon d’Art. A l’avant l’arbre, ou plus précisément le chêne. Reprenant depuis des années le dessin d’une ramure, plus ou moins épanouie, Alexandre Hollan cherche ce qui fait la vie de l’arbre, comment il prend une forme ou l’autre, alors qu’il reste à la même place toute sa vie. Les branches déployées, soit à l’encre noire, soit en réseaux de couleurs, et leurs interactions, les tensions entre elles, l’énergie qui circule, voilà ce qu’interroge avec patience l’artiste. Si une branche ouvre un espace blanc entre le tronc de l’arbre et elle, une autre peut le fermer. Puis les branches font parfois une masse, un amas inextinguible, présent, puissant.

Plus loin, voici les Vies silencieuses, des natures mortes qu’on peut sans souci relier à celles de Morandi. Quelques vases et pots sont alignés. Ils sont l’opportunité pour l’artiste de travailler des aplats de couleur, presque de manière abstraite, à l’aquarelle sur papier. Frottant le papier comme pour donner vie à l’objet, l’artiste crée une structure pelucheuse sur la surface. Chaque aplat crée par son contour la structure de l’image. Une cruche d’un ton plus clair semble être à l’avant-plan. Alors qu’un pot bleu foncé s’enfonce dans l’arrière-plan. La palette est intense, des bleus, des mauves, des rouges sang ou rouille. Pas de place pour le blanc, contrairement aux dessins d’arbres. L’espace est entièrement occupé. Ces Vies silencieuses, exercices classiques s’il en est, ont leur vie propre. Elles sont là, tranquilles et sereines, ne se justifiant d’aucune manière, émanant juste peut-être quelque chose qui ressemble au bonheur d’exister.

Une sérigraphie de 80 x 120 cm a été tirée à 35 exemplaires sur Rives 300 gr, numérotés et signés par l’artiste. Elle est disponible à la galerie.

Alexandre Hollan est né à Budapest en 1933. Il vit en France depuis 1956 et a suivi à Paris l’enseignement des écoles des Beaux-arts et des arts décoratifs. Il partage son temps entre les garrigues du Languedoc et ses ateliers de Paris et Ivry. Il a été exposé de nombreuses fois par Jean Marchetti au Salon d’Art.

Hollan
Œuvres récentes
Le Salon d’Art
81 rue Hôtel des Monnaies
1060 Bruxelles
Jusqu’au 19 décembre
Du mardi au vendredi de 14h à 18h30, samedi de 9h30 à 12h et de 14h à 18h
lesalondart.skynetblogs.be/

hollan-Chene-dansant-2015

Alexandre Hollan, Chêne dansant

Hollan-2015-05-17-ex-80x120

Alexandre Hollan, sérigraphie 80×120 cm, Editions La Pierre d’Alun asbl

hollan-Garde-detail

Alexandre Hollan, Garde, détail

Alexandre Hollan, les Vies silencieuses

Alexandre Hollan, les Vies silencieuses

Alexandre Hollan, les Vies silencieuses

Alexandre Hollan, les Vies silencieuses

Hollan5

Alexandre Hollan, les Vies silencieuses

Hollan4

Alexandre Hollan, les Vies silencieuses

Hollan3

Alexandre Hollan, les Vies silencieuses

Hollan2

Alexandre Hollan, les Vies silencieuses

Hollan

Alexandre Hollan, les Vies silencieuses

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.