Inspirées d’un jeu de carte fantastique dont l’artiste originaire de New York est assez friand, les œuvres de Kadar Brock évoquent le fantasme de la seconde chance. Dans ce jeu appelé Magic : the Gathering, le titre de l’exposition Cast with flashback apparaît lorsqu’un joueur peut réutiliser un sort qu’il a déjà utilisé. L’idée fondatrice est de ressusciter une idée qui a eu lieu dans le passé, de remettre au goût du jour certaines notions de l’Histoire de l’art à travers des références au modernisme, comme le champ de couleur.

L’approche de Brock est fondée sur des procédés réflexifs : la façon dont la pièce a été réalisée et les caractéristiques matérielles de la peinture elle-même. Kadar Brock confronte un procédé artistique classique aux outils numériques qui autorisent la répétition à l’infini, une démarche qui en fait un artiste d’importance au sein de la jeune génération, pour qui la peinture est un média parmi d’autres. Au geste du peintre se sont ajoutés ceux des techniciens du numérique comme celui de toucher un écran, en comparaison avec l’action tactile et surtout sensuelle de poncer ou de mouler.

La galerie Almine Rech présente des tableaux récents issus de trois séries Cast with flashback cast with flashback, un titre répétitif choisi par l’artiste afin de suggérer que dans l’espace numérique, les choses peuvent muter et se multiplier pendant qu’elles circulent dans les réseaux, ce qui permet dans certains cas de faire renaître d’une façon nouvelle des choses anciennes. Chacune des séries prend naissance avec un tableau plutôt conventionnel et elles ont un liant matériel entre elles : les matériaux obtenus en grattant un tableau sont utilisés pour créer les morceaux de peinture d’un autre tableau, qui est ensuite poncé pour produire une poussière utilisée pour un troisième tableau. Brock rehausse ensuite ce champ en ajoutant soigneusement de nombreuses couches de peinture de base industrielle et de peinture en aérosol.

Ces séries sont d’une certaine manière, selon notre point de vue, un hommage aux différentes techniques de l’art, sorte d’univers où tout se rassemble et s’utilise dans une grande communion de la matière et du virtuel. Le tout dans une volonté de créer un espace de contemplation, un colorfield painting à la Rothko. A découvrir dans un air de New York.

Kadar Brock
Cast with flashback cast with flashback
Galerie Almine Rech
20 Rue de l’Abbaye
1050 Bruxelles
Jusqu’au 19 décembre
Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h.
www.alminerech.com

Kadar-Brock-Almin-Rech-Gallery

Kadar Brock, view of exhibition ‘cast with flashback, cast with flashback’, Almine Rech Gallery, Brussels, courtesy of the artist and Almine Rech Gallery, (c) Sven Laurent – Let me shoot for you

Kadar-Brock-Almin-Rech-Gallery

Kadar Brock, view of exhibition ‘cast with flashback, cast with flashback’, Almine Rech Gallery, Brussels, courtesy of the artist and Almine Rech Gallery, (c) Sven Laurent – Let me shoot for you

Kadar-Brock-Almin-Rech-Gallery

Kadar Brock, view of exhibition ‘cast with flashback, cast with flashback’, Almine Rech Gallery, Brussels, courtesy of the artist and Almine Rech Gallery, (c) Sven Laurent – Let me shoot for you

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.