Fidèle à sa volonté de faire dialoguer un artiste chinois reconnu avec un artiste occidental émergent, l’équipe de la galerie Feizi invite Du Zhenjun et Boris Lafargue à s’exprimer autour du thème de la société contemporaine. Boris Lafargue est un artiste français de 31 ans originaire de Boulogne-sur-Mer, un lieu qui verra bientôt s’élever une réalisation architecturale inspirée d’une de ses sculptures.

Pleine de références au monde antique en particulier, sa pratique sculpturale ouvre des questions par rapport à l’actualité dominée par des superstructures économiques que l’artiste transpose en structures au parfum d’utopie. Ces sculptures nous font penser à des maquettes destinées à la création d’un monde meilleur. D’une sensualité et d’une simplicité indéniables, elles laissent un mystère s’installer quant à leur finalité, le matériau utilisé, et créent une tension que l’artiste veut qualifier de sociale : les sculptures ont la rigueur implacable des systèmes et des organisations spatiales et sociales qui gouvernent nos vies.

Cette œuvre mature d’un jeune artiste est exposée en résonance avec celle d’un artiste chinois confirmé, Du Zhenjun, qui vit entre Shanghai et Paris et qui assista à l’évolution et à la révolution de la société en Orient et en Occident. Formé à la gravure, la calligraphie et la peinture populaire chinoise, il présente ici des sublimes tirages photographiques sur papier dont les détails sont réalisés à la façon des illustrateurs traditionnels. Ses photos montrent des tours de Babel en construction et déconstruction – mélanges d’extraits de photos d’archive – symbolisant l’invasion technologique, la dictature de la vitesse, mais aussi la chute de nos idoles. Installé en France depuis une vingtaine d’années, Du Zhenjun y a découvert la peinture abstraite et l’avènement des pratiques numériques. Il pratique la vidéo, le photomontage et revint récemment avec des grandes toiles réunissant les personnages de sa série Babel Empire.

Curatée par David Rosenberg, cette exposition d’œuvres stroboscopiques, géométriques de Lafargue face aux images poétiques (photos et un dessin à l’encre de Chine) et hyper détaillées de Zhenjun parlent de prophéties, car « l’art ne fait pas qu’imiter le présent mais il éclaire aussi l’avenir. »

Boris Lafargue & Du Zhenjun
Hard Rain – projections et prophéties
Galerie Feizi
8b rue de l’Abbaye
1050 Bruxelles
Jusqu’au 9 janvier 2016
Du mercredi au samedi de 11h30 à 18h30
www.gallery-feizi.com

Lafargue-untitled-2014-Feizi

Boris Lafargue, Untitled, Sculpture 1/3, 2014, (c) Feizi Gallery et l’artiste

Du-Zhenjun-Destruction-2010-Feizi

Du Zhenjun, Destruction, Photographie 3/6, (c) Feizi Gallery et l’artiste

Lafargue-untitled-2015-Feizi

Boris Lafargue, Untitled, Sculpture 1/3, 2015, (c) Feizi Gallery et l’artiste

Du-Zhenjun-Snow-2010-Feizi-Gallery

Du Zhenjun, Snow, Photographie 3/6 (c) Feizi Gallery et l’artiste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.